Mesure solidaire pour soutenir le pouvoir d’achat des familles de collégiens

Lors de la commission permanente du 16 juillet, les élus ont voté l’augmentation du Chéquier collégien. Ce dispositif exclusif du Conseil départemental du Tarn permet de soutenir le pouvoir d’achat des familles.

Cette mesure unique en Occitanie, était un engagement de campagne fort de la Majorité départementale.

Distribué aux 19 000 collégiens tarnais de la 6ème à la 3ème, le chéquier collégien va permettre de faire face aux dépenses de scolarité et de loisirs dès cette rentrée.

« Nous avons souhaité accompagner financièrement les familles de collégiens, mais aussi répondre à l’urgence sanitaire, économique et sociale. Il s’agit aussi d’associer notre soutien aux acteurs associatifs culturels, sportifs à des mesures de solidarité envers les personnes les plus touchées par la crise sociale. Ce chèque d’un montant de plus de 200 euros est une véritable opportunité » souligne le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond qui rappelle que « le chéquier collégien s’ajoute aux autres dispositifs mis en place par le Département notamment un kit de rentrée scolaire et l’aide à la restauration collective des collégiens ».

Les collégiens tarnais qui peuvent cumuler les chèques collégiens de la rentrée 2020 qui n’auraient pas été utilisés, vont pouvoir ainsi bénéficier en 2021 de plus de 200 euros de réductions pour acheter des livres mais aussi pour pratiquer une activité sportive et culturelle.

Ils pourront avoir des réductions ou la gratuité d’accès aux piscines, bases de loisirs, plans d’eau et séances découverte de sports nautiques. Mais aussi ils bénéficient de réductions pour les séjours vacances organisés par les membres de la Jeunesse au Plein Air.

Ils pourront découvrir ou redécouvrir notre département à travers des accès privilégiés à des sites touristiques, musées…

« Oui notre jeunesse est notre priorité. Nous devons leur offrir les meilleures conditions afin qu’ils puissent suivre leur scolarité et s’épanouir dans leur département », conclut Christophe Ramond.