Mines Albi et les Laboratoires Pierre Fabre s’allient pour créer une chaire d’entreprise

Partager sur :

Les Laboratoires Pierre Fabre et l’École des Mines d’Albi créent une chaire d’entreprise sur le thème de l’agilité dans les chaines logistiques (Supply Chains). Cette chaire est à la fois la concrétisation d’une collaboration de plus de 15 ans entre l’école et l’entreprise, et la création d’une coopération dynamique et vectrice de futures innovations dans un domaine d’excellence des deux partenaires.

Baptisée « Chaire Mines Albi Supply Chain Agile avec Pierre Fabre », la chaire se donne pour objectif d’explorer les processus d’organisation des réseaux d’entreprises afin de les aider à mieux gérer les aléas et les dysfonctionnements auxquels ils sont de plus en plus fréquemment soumis.

Modéliser et améliorer « l’agilité » des chaines logistiques

Cette thématique, enjeu stratégique majeur pour le monde industriel, est l’un des champs d’expertises du Centre de Génie Industriel (CGI) de Mines Albi qui a acquis une reconnaissance internationale dans ce domaine. « Les entreprises maîtrisent relativement bien l’efficience de leurs Supply Chains. Elles savent désormais gérer les coûts et les flux de produits et marchandises en situation normale, explique Matthieu Lauras, enseignant-chercheur au sein de CGI et responsable scientifique de la nouvelle chaire. L’enjeu est désormais de travailler sur l’agilité de ces chaines, c’est-à-dire leur capacité à détecter les perturbations, et à y réagir rapidement et efficacement en se réorganisant. L’expérience montre que lorsque les réseaux d’entreprises grandissent, les aléas deviennent la règle : problème de transport, incident sur une unité de production… Toute perturbation chez le fournisseur de matière première, le producteur, le transporteur, a des effets sur l’ensemble du processus. Dans un environnement complexe et multipartenaires, donner à l’ensemble de sa chaine logistique la capacité à s’adapter est un facteur clef de compétitivité et de durabilité de la performance. »

Les Laboratoires Pierre Fabre ont fait le choix de fabriquer l’essentiel de leurs produits en France. Ils ont la maîtrise complète de leur Supply Chain, de la conception des produits à leur distribution en passant par leur fabrication, aussi bien pour leurs produits pharmaceutiques que pour leurs produits dermo-cosmétiques. Leurs directions industrielles mettent en œuvre des process innovants, portés par une démarche d’amélioration continue, augmentant constamment le degré d’exigence et le niveau de qualité globale. La création de cette chaire va permettre au groupe Pierre Fabre de maintenir ce niveau d’excellence en lui donnant accès aux expertises et à l’expérience du CGI de Mines Albi en matière de formation de nouveaux talents et de formation continue avec un fort prisme international. Des cas pratiques seront développés conjointement entre les 2 partenaires sur des problématiques directement exploitables par le groupe tarnais.

Pour Olivier Cantin, Directeur Distribution du groupe Pierre Fabre :  » La Supply Chain est aujourd’hui un domaine stratégique pour notre groupe dans un contexte d’internationalisation accrue, de multiplication des canaux de distribution et de diversification de nos partenaires. Voilà pourquoi nous sommes très attentifs aux enseignements académiques proposés en la matière, aux travaux de recherche et aux jeunes diplômés susceptibles de nous rejoindre à l’issue de leurs études. Nous avons fait le choix cette année de parrainer la première promotion du MSc SCALE, spécialisé en Supply Chain et Lean Management et dont le recrutement est international. La Chaire Supply Chain Agile s’inscrit parfaitement dans la continuité des actions que nous menons déjà avec Mines Albi. Visant à accélérer la dynamique entre le monde académique et industriel, la Chaire devrait encourager ingénieurs et doctorants à mener des travaux de recherche appliquée notamment aux cas réels du groupe Pierre Fabre, permettant in fine de développer des nouveaux concepts et outils susceptibles d’accroitre l’agilité de notre Supply Chain. « 

La première chaire d’entreprise de Mines Albi

L’événement est également très important pour l’école des Mines d’Albi. « C’est la première chaire d’entreprise de l’école », explique Frédéric Thivet, Directeur Adjoint et Directeur de la Recherche et des Relations avec les Entreprises de Mines Albi. « Conçue avec un partenaire industriel dans une optique sur le long terme, une chaire incarne une expertise sur une thématique forte de l’école et inscrit durablement le fondateur de la chaire et l’école en tant que références sur des projets de recherche et de formation innovants et ambitieux. Cette chaire constitue une première étape, qui bien sûr en appelle d’autres. Depuis la création de l’école il y a plus de 20 ans, des liens forts ont été tissés avec nos entreprises partenaires. Aujourd’hui, nous sommes capables de leur proposer une dimension relationnelle supérieure, comme en témoigne cette première chaire. »

Le Fonds de Dotation Mines Albi, outil précieux au service de la création de la chaire

Pour Alain Schmitt, Directeur de Mines Albi et Président de son Fonds de Dotation, « le Fonds de Dotation de l’école constitue un outil du mécénat, pour imaginer et démultiplier des initiatives d’intérêt général de Mines Albi, en rassemblant, aux côtés de l’école, ses principales entreprises partenaires, ainsi que des donateurs particuliers. »

Depuis novembre 2014, le Fonds de Dotation Mines Albi œuvre pour la mise en place et le soutien d’actions dans le champ des responsabilités sociales et sociétales, et la consolidation des synergies avec les partenaires économiques de Mines Albi. Cette première création d’une chaire industrielle d’enseignement et de recherche illustre l’une des formes de collaborations majeures du Fonds de Dotation.

Recherche, formation et plateforme de démonstration

L’objectif de la chaire est de faire avancer les connaissances scientifiques et leurs applications industrielles, produire des travaux et des publications qui viendront alimenter la communauté internationale, et générer de nouvelles avancées.

Concrètement, la chaire va s’organiser en trois volets : un programme « Recherche », un programme « Formation » et un programme de diffusion des connaissances. Elle associera, sur ces trois aspects, des chercheurs, des ingénieurs de recherche, des doctorants, ainsi que des  » chercheurs visiteurs  » venus d’écoles ou d’universités étrangères pour des séjours de plusieurs mois.

Cette équipe d’experts, qui pourra s’appuyer sur les infrastructures des laboratoires de Mines Albi, devrait rapidement bénéficier d’un atout supplémentaire : la chaire prévoit la création d’une plateforme de démonstration et d’expérimentation capable de simuler dans sa globalité un environnement de chaine logistique.