Parc naturel régional des GRANDS CAUSSES

Pierre-Marie Terral – Arnaud Späni

À la pointe méridionale du Massif central, dans le sud du département de l’Aveyron, le Parc naturel régional des Grands Causses dévoile ses merveilles. Des hauts plateaux dénudés ouverts sur le ciel aux fertiles vallées et vertigineuses gorges où s’écoule une eau translucide, des monts verdoyants au pourpre des rougiers, c’est une palette inépuisable de couleurs et d’émotions qui s’offre aux regards.

Trait d’union entre ces entités naturelles, le Parc naturel régional, créé par l’État en 1995, couronnait ainsi le combat d’une poignée de précurseurs ayant compris l’impérieuse nécessité d’une action de préservation et de développement durable. Une région fascinante, dont une partie a été consacrée par le prestigieux label « patrimoine mondial » attribué aux Causses et Cévennes par l’UNESCO en 2011.

Au gré des lieux et des rencontres, au fil des pages de cette échappée verte, la lumière des photographies exalte les surprenants contrastes et captive l’imagination, l’approche historique et sensible des textes guide les pas du lecteur et l’invite à la réflexion. Car, entre indispensable préservation et nécessaire développement, plus que jamais, une autre vie s‘invente ici.

 

Une autre vie s’invente ici

Si les Grands Causses restent un territoire touristique et un haut lieu du sport pleine nature, c’est aussi un lieu où « vivre et travailler au pays » s’accordent parfaitement comme le démontre ce dernier chapitre. Au travers des pages le lecteur part à la rencontre « de femmes et d’hommes, petits producteurs et artisans, les pieds ancrés dans cette terre, la tête dans les étoiles, ayant cru, à raison, à leurs rêves », mais aussi de grandes maisons connues mondialement.

Et l’auteur de conclure qu’au fil du temps le Parc naturel régional des Grands Causses est devenu une entité porteuse d’identité, un présent pour les générations futures, un territoire où tout simplement une autre vie s’invente…

 

Les auteurs

Pierre-Marie Terral, docteur en histoire contemporaine de l’université Paul-Valéry Montpellier-III, a travaillé sur le mouvement du Larzac et ses descendances. Il a déjà publié en 2011, aux Editions Privat, Larzac, de la lutte paysanne à l’altermondialisme et Bosch Rodez, une ville, une usine.

Photographe professionnel spécialisé dans la paysage, le terroir, l’architecture et la gastronomie, Arnaud Späni a publié plus d’une trentaine d’ouvrages, en France et à l’étranger, dont Vassivière, lac de lumière (2012), Toulouse, le patrimoine révélé (2013), La grande muraille verte (2013) aux Editions Privat.

Parution le 4 mai 2015. Collection : Nature & Patrimoine. 162 pages – 32 €TTC

privat