Pierre Fabre annonce le retour progressif à la normale de ses activités après avoir été victime d’une cyberattaque

A la suite de la cyberattaque subie par le groupe Pierre Fabre le 31 mars dernier, les opérations de remédiation informatique ont permis le retour progressif à la normale des principales opérations de l’entreprise.

Après le redémarrage des activités de distribution effectif depuis le 15 avril, les principales usines du Groupe situés à Gien (médicaments), Soual (dermo-cosmétiques) et Avène (dermo-cosmétiques) ont redémarré progressivement leurs productions industrielles depuis le lundi 26 avril. L’usine de fabrication d’actifs pharmaceutiques et dermo-cosmétiques de Gaillac avait pu quant à elle poursuivre ses opérations.

En France comme à l’international, l’activité commerciale n’a jamais été interrompue et les opérations de distribution ont désormais repris normalement dans la totalité des filiales du Groupe.

Grâce aux stocks de sécurité et à la continuation des livraisons prioritaires, le Groupe est parvenu à assurer la continuité de la mise à disposition de ses traitements thérapeutiques aux patients. Par ailleurs, les stocks de produits dermo-cosmétiques détenus par les grossistes, les distributeurs et les pharmaciens ont été globalement suffisants pour absorber la demande des consommateurs.

Par mesure de précaution, et conformément à son plan prévisionnel de gestion des risques, le système informatique du Groupe avait été immédiatement mis en veille le 31 mars dernier pour éviter la propagation du virus. Les clients, partenaires et autorités de santé ont été régulièrement tenus informés de la situation et une plainte a été déposée, l’attaque ayant été revendiquée.

Dans le cadre des opérations de remédiation, tous les systèmes d’information et supports informatiques du Groupe ont été passés en revue pour vérifier ou restaurer leur intégrité et pour renforcer leur sécurisation.

Pierre Fabre tient à remercier ses partenaires et ses équipes pour leur exceptionnel engagement et leur résilience qui permettent le bon déroulement du Plan de Reprise. Le Groupe prie également ses clients de l’excuser pour les désagréments causés par cette cyberattaque dans leurs relations commerciales et partenariales.