Plan de relance : le Département main dans la main avec l’État

La société TUELACAU de Lacaune lauréate du Plan France Relance en 2021

Ce lundi, la Préfète du Tarn, Catherine Ferrier, et le Président du Conseil départemental du Tarn, Christophe Ramond ont signé un accord départemental de relance.

Illustration de la territorialisation du Plan de relance souhaitée par l’État pour favoriser la sortie de crise, cet accord départemental témoigne de la volonté de renforcer le partenariat entre l’État et le Conseil départemental afin de soutenir les acteurs et projets locaux qui contribueront au développement économique, à la transition écologique, à la cohésion sociale et territoriale.

Cet accord porte l’ambition commune d’un soutien intensif à l’économie tarnaise face à la crise.

Ainsi l’accord prévoit le soutien aux opérations de rénovation énergétique des bâtiments, aux mobilités douces et multimodales, ou encore au tourisme, à la culture et au patrimoine. Concrètement, cela se traduit par exemple par la pose de panneaux photovoltaïques dans les collèges, la restructuration du Foyer départemental de l’enfance, le développement des voies cyclables dans le cadre du Plan Vélo, le relogement de l’association d’art contemporain Le Lait à Albi…

L’objectif : démultiplier l’effet de levier des financements publics au travers notamment de cofinancements sur des projets majeurs du Conseil départemental tout en accompagnant des projets de relance mis œuvre dans le Tarn par d’autres acteurs locaux, notamment les collectivités territoriales, dans un principe de solidarité territoriale.

L’engagement du Conseil départemental s’élève à 47 M d’€ au titre de l’accord de relance sur la période 2021-2022 et la réalisation des opérations actées dans cet accord représente un montant de travaux de 163 M d’€ sur la période 2021-2026.

Pour sa part l’Etat a déjà engagé sur 2020-2021 dans le cadre du présent accord et tous fonds confondus (hors ANRU), 47,6 M d’€ et continuera à mobiliser ses dotations dans les années à venir.