« Relancer le fret ferroviaire et les petites lignes : une grande urgence ! »

Le rapport intitulé « Quels défis, quels enjeux à l’horizon 2030 pour la Région Occitanie » adopté par le CESER dès le 27 mai 2016 lors de la création de la nouvelle Région identifiait déjà comme essentiels la relance du fret ferroviaire et l’intérêt des petites lignes. Quatre ans plus tard, la convention citoyenne pour le climat reprend ces propositions.

Le Premier ministre convient qu’il faut passer à l’acte, c’est tant mieux et il était temps. Cela doit être confirmé dans le plan de relance.

A cette occasion, le CESER rappelle avec l’association Eurosud Team et le Conseil Régional Occitanie la nécessité de construire de nouvelles infrastructures mixtes, à la fois pour le transport des voyageurs (LGV) et le fret ferroviaire… c’est une grande urgence pour Montpellier-Perpignan, en raison des intempéries qui emportent les soubassements de la voie ferrée mais aussi pour l’axe Bordeaux-Toulouse classé grand corridor européen. C’est aussi faire un choix qui s’inscrit dans l’axe du développement durable.

Le CESER propose que, la Région Occitanie puisse assurer le fonctionnement des petites lignes qu’elle finance, il en va de la cohésion territoriale de la Région.

Il apparaît donc nécessaire d’inclure un volet mobilité dans le prochain contrat de plan État-Région.

Jean-Louis CHAUZY – Président du CESER Occitanie