La Revue du Tarn se consacre à la dissidence « cathare » en pays tarnais

Partager sur :

C’est à une meilleure connaissance du phénomène cathare que convie ce nouveau numéro de la Revue du Tarn. Jean-Louis Biget évoque à travers l’affaire Pierre Aymeric la contestation par des juristes de l’inquisition, que d’aucuns s’évertuent à imaginer toute puissante. Il offre également à la sagacité des lecteurs la traduction d’une partie d’un registre d’inquisition. Pilar Jiménez raconte le concile de Lombers qui se tient en 1165, en relevant tous ses aspects religieux et politiques. Gwendoline Hancke présente l’organisation de l’Église cathare de l’Albigeois, dont la solide organisation lui permet de fonctionner pendant plus d’un siècle. Les rapports entre orthodoxie et hérésie semblent parfois exister si l’on en juge par les hypothèses avancées par Marion Pelegry concernant le monastère Saint-Pierre de la Salvetat. Cette porosité, révélatrice de la complexité de cette époque, se retrouve dans le Nouveau Testament cathare dont Yvan Roustit a assuré la transcription dans un livre qui fera date.

Marie-Élise Gardel nous convie à un périple dans la Montagne noire pour découvrir comment ses habitants des XIIe-XIIIe siècles mettaient en œuvre et utilisaient les ressources naturelles. Dans un article érudit, Bernard Muller pose la question de l’existence historique de Salvi, le saint évêque d’Albi dont l’action est narrée par Grégoire de Tours.

Enfin, la Revue du Tarn offre à ses lecteurs le plaisir de découvrir quatre chapiteaux romans d’Albi, inconnus jusqu’alors et conservés dans les réserves d’une fondation suisse. Pour clore ce numéro, Cédric Trouche-Marty livre les clefs de lecture d’un curieux modillon roman récemment découvert à Sainte-Croix, et qui devrait en surprendre plus d’un.

La Revue du Tarn se termine par les chroniques habituelles (patrimoine, arts, gastronomie, langue occitane, œnologie et gastronomie, portrait d’entreprise) et les comptes-rendus d’ouvrages parus.

La Revue du Tarn est disponible chez les principaux marchands de journaux, les bonnes librairies ou auprès des Archives départementales à Albi. Suivez nos actualités sur notre page Facebook.

Guillaume GRAS

revue-du-tarn-couverture1