Revue du Tarn spécial Castres : Jalons d’histoire

Des millénaires d’histoire de la protohistoire à nos jours, que la Revue du Tarn du Printemps est heureuse de parcourir. Soizic Foucher, archéologue plonge aux origines : nécropoles de l’âge du fer et villa gallo-romaine exhumées sur le site de Gourjade, où se trouve le CERAC (Centre d’Etudes et de Recherches Archéologiques du Castrais), présenté ici, Marion Pelegry, nous entraîne dans la naissance et le développement de la ville au Moyen Age, à partir de l’abbaye bénédictine du IXème siècle et le pèlerinage sur les reliques de St Vincent.

Des Trencavel aux Montfort après la croisade puis au roi de France, une communauté urbaine est née, défendue par des fortifications. En 1317, la ville devient siège d’un évêché. Manon Anglès étudie les incendies de 1724 qui font passer de la construction en bois à la reconstruction en pierre. Aimé Balssa, président de la Société culturelle du Pays castrais rappelle l’activité économique qui a fait la richesse de la cité : le textile, actif durant six siècles et dont le fleuron était le « drap de Castres ».

La bourgeoisie protestante l’anime. Jean Faury retrace les mutations des XIX et XX° siècles, Rémy Cazals présente les mémoires d’enfance de Jules Puech, figure de protestant intellectuel engagé. Léa Tichit nous retrace l’œuvre architecturale de Taillibert dans la ville administrée par Jacques Limouzy. Les grandes institutions culturelles : Le Musée Goya, voué à la peinture espagnole, par son conservateur, Jean-Louis Augé, le Centre national et musée Jean-Jaurès par son directeur Jean-Baptiste Alba sont présentés ici. Le Castres Olympique, 5 fois Champion de France de rugby, est célébré par Grégory Andres. Jean-Pierre Gaubert parcourt sa ville avec l’œil de l’historien, du journaliste et du poète pour clore le riche numéro.

Et les rubriques habituelles (patrimoine, arts, occitan, gastronomie, vin, entreprises, vie culturelle tarnaise)

Robert Fabre

15 euros, points presse et librairies, abonnement annuel (4 numéros) : 48 euros aux Archives Départementales, 1 av, de la Verrerie, 81013, Albi, tel 05 63 36 21 00, où on peut se procurer des numéros anciens.