Santé : La Ville de Castres renforce les aides pour les seniors

Les dépenses de santé constituent un véritable problème pour un nombre croissant de seniors ayant de petits revenus. Partant de ce constat, Pascal Bugis et son équipe avaient pris l’engagement, lors des dernières élections municipales, de développer des actions en direction des aînés. La ville, via le CCAS, a décidé de mettre en place une aide à hauteur de 20 % du montant annuel de la cotisation de complémentaire santé, pour les habitants de Castres ayant plus de 70 ans et dont les revenus correspondent aux conditions définies. Explication du maire de Castres

La Semaine : Pourquoi cette aide en faveur des seniors ?

Pascal Bugis : Face au surcoût que représentent les assurances complémentaires (entre 1000 et 1200 euros environ par an), de plus en plus de retraités ne sont pas en mesure d’avoir une couverture santé suffisante. Or l’âge aidant, on est plus exposé et le besoin de soins augmente. Des aides existent telles que la Couverture Maladie Universelle Complémentaire, mais beaucoup de personnes âgées dépassant tout juste le plafond de ressources malgré leur faible revenu sont exclues des dispositifs existants, parce qu’ils sont au-dessus des seuils de pauvreté.

« Nous avons travaillé avec le CCAS pour imaginer le dispositif qui soit le plus utile possible aux seniors, tout en étant supportable par la Collectivité » Henri Pistre, Maire-adjoint à l’Action sociale

LS : Qui peut bénéficier du dispositif mis en place par la Ville ?

PB : Les Castraises et les Castrais de plus de 70 ans (ce sont les personnes les plus touchées par l’augmentation des cotisations de complémentaire santé) qui présentent les conditions de revenus suivantes : les personnes seules dont les revenus sont compris entre 973 € et 1 142 € par mois et les couples dont les revenus sont compris entre 1 466 et 1 712 € par mois. Les personnes de plus de 60 ans disposeront d’un accueil et d’informations pour être orientées vers les dispositifs légaux existants. La Ville se propose de prendre à sa charge 20 % du montant annuel de la cotisation de complémentaire santé, ce qui correspond à une aide pouvant aller jusqu’à 300 € par an. Cette participation viendra uniquement aider des personnes qui n’entrent pas dans les critères des dispositifs légaux nationaux comme la couverture maladie universelle et l’aide complémentaire santé.

LS : Comment s’inscrire ?

PB : Le dispositif débute dès le 1er juin ; il faut prendre contact avec les assistantes sociales du Centre communal d’action sociale (1) pour monter les dossiers.

(1) Renseignements et inscriptions auprès du Centre d’Action Sociale (CCAS) – 8 rue de La Platé. Tél. 05 63 71 56 61

Une mutuelle, c’est quoi ?