Sauver nos aînés, protéger nos soignants !

« Gérer une pandémie est certainement très difficile. Personne ne peut affirmer qu’il aurait fait mieux. Nous avons tous un devoir de modestie mais aussi et surtout un devoir de vérité et d’action. 

Le Conseil départemental du Tarn consacre plus de 52 millions d’euros à nos séniors afin de bien vieillir. Nous accompagnons nos aînés pour vivre dignement. Je ne peux aujourd’hui malheureusement que relayer avec force les appels de la communauté scientifique : « On va vers une hécatombe dans certaines Régions ! ».

Testez ! Testez ! Testez ! Voilà les recommandations martelées par l’OMS aux pays européens. Voilà ce que devrait être notre doctrine !

Pourquoi ne pas suivre ces recommandations ? Depuis plus d’une semaine j’alerte l’Etat sur la nécessité de protéger davantage nos aînés, le personnel et le secteur de l’aide à domicile. 

Il faut agir vite.

Je demande donc à l’Etat de généraliser immédiatement a minima les tests de dépistage pour les professionnels afin notamment d’éviter à un porteur sain de venir travailler au contact de nos aînés. C’est du bon sens. Il faut casser et éviter la contagiosité. Il est temps de penser à toutes nos familles dont un des leurs est résident d’un EHPAD. Donnons à nos professionnels des EHPAD les moyens de bien faire ! Ces tests nous permettrons de sauver des vies !

Avec ce dépistage systématique, Il faut également des équipements de protection en grand nombre. Quand on imagine les moyens qu’il nous faudra pour relancer l’économie, il serait indécent d’économiser sur le dos de nos aînés. 

Préserver l’intégrité des personnels, mais aussi des résidents et des personnes âgées accompagnées à domicile au quotidien, doit être la priorité.

Car en plus des EHPAD, le secteur de l’accompagnement à domicile des personnes âgées dépendantes est déjà touché de plein fouet par la pénurie. 

Auxiliaires de vie, aides-soignants : tous ces personnels ont aujourd’hui beaucoup de mal à se procurer du matériel de protection. Pour les services d’aide à domicile, c’est une catastrophe. Certains gardent le même masque qui tombe en lambeaux depuis plusieurs jours alors qu’il faudrait le changer toutes les 4 heures et au pire toutes les 8 heures…

Il faut vraiment que les livraisons de masques promises par le Ministre de la Santé soient assurées sans attendre !

Pour pallier les besoins urgents de matériels, le Conseil départemental a commandé 210 000 masques, des tenues et du gel. Ils seront livrés d’ici quelques jours je l’espère. 

Dans la lutte contre l’épidémie pour casser les chaines de contamination nous devons rester confinés et respecter très strictement les gestes barrières mais il faut aussi des moyens matériels et des tests !

L’heure n’est pas à la polémique mais à l’action ! Aucune attente supplémentaire n’est possible ».

Tribune de Christophe Ramond
Président du Conseil départemental du Tarn