Signature de la Charte « Villes et Territoires sans perturbateurs endocriniens »

Partager sur :

Premier Département à le faire, le Conseil départemental du Tarn va signer lors du vote du Budget primitif les 28 et 29 mars prochains, la Charte d’engagement « Villes &Territoires sans perturbateurs endocriniens ».

Un document élaboré par l’association RES (Réseau Environnement Santé) dont le but est clair : protéger la population et les écosystèmes de l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

Le Conseil départemental s’engage ainsi à mettre en place dans l’année en cours, un plan qui vise à restreindre dans un premier temps, puis éliminer à terme, l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens (ainsi que des substances classifiées comme cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction).

Il s’engage également à réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation en développant la consommation d’aliments biologiques et en interdisant à terme l’usage de matériels pour cuisiner et chauffer comportant des perturbateurs endocriniens.

Autres axes qui seront développés : favoriser l’information de la population, des professionnels de santé, des personnels des collectivités territoriales, des professionnels de la petite enfance, des acteurs économiques de l’enjeu des perturbateurs endocriniens. Mais aussi la mise ne place de critères d’éco-conditionnalité éliminant progressivement les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics.

Qui est RES ?: Réseau Environnement Santé est une association fondée par l’écotoxicologue et lanceur d’alerte André Cicolella en 2009 car « notre environnement, c’est notre santé ». 30 associations nationales et locales regroupant près de 8 000 personnes sont membres de ce réseau. Le RES est une association agréée au titre du Ministère de la Santé et siège à ce titre à France Asso Santé.

Le Département du Tarn sera le premier département à signer cette charte.