Soutenez les producteurs d’agneaux français : Mangez de l’agneau à Pàques

Dans cette période de grande crise sanitaire, les éleveurs de brebis tarnais sont toujours présents pour nourrir les français, entretenir nos paysages et animer nos territoires ruraux. Ils ont à cœur de contribuer à l’effort collectif. Seulement voilà, nous avons besoin de tous pour continuer à produire, et trouver des débouchés pour nos produits !

En effet, la période de Pâques est traditionnellement une période importante de consommation de viande d’agneaux et plus particulièrement cette année, où elle se situe au carrefour de toutes les fêtes religieuses : les Pâques juive, catholique, orthodoxe et le début du Ramadan musulman. Depuis plus d’un an, les éleveurs tarnais préparent cette période et la production d’agneaux de boucherie est au rendez-vous. Il serait critique que ces agneaux ne trouvent pas de débouchés et soient bloqués sur les fermes !

Nous devons nous mobiliser pour que les viandes d’agneaux tarnais restent sur la table de toutes les familles à l’occasion de la période de Pâques.

Comme l’a justement dit Michelle Baudouin, Présidente de la FNO, dans une lettre adressée au Ministre de l’Agriculture : les distributeurs doivent, eux aussi, contribuer à l’effort collectif en matière de protection de notre souveraineté alimentaire ! Ils doivent, pour cela, consacrer 100% de leurs rayons traditionnels, libre-service et drive, à  l’agneau français, voire à l’agneau Tarnais. Un agneau français qu’ils doivent acheter au « juste » prix, c’est-à-dire à un prix couvrant le coût de production des éleveurs. L’agneau français de qualité est une viande festive, nous invitons les distributeurs à ne pas la banaliser tel un produit d’appel.

Conscients que la consommation d’agneaux, subira une importante baisse dans la situation de confinement actuelle, nous faisons appel à la distribution : nous devons trouver de la viande d’agneau dans tous les rayons et les drives. Et en cette période exceptionnelle, elle doit être d’origine française !

Nous appelons les services de l’Etat à renforcer les contrôles visant à sanctionner durement les pratiques d’étiquetage frauduleuses bien sûr, mais aussi prendre des mesures temporaires visant à favoriser la présence de l’agneau français dans les rayons, de manière à assurer la pérennité de nos exploitations, et de l’ensemble des « missions de service public » qu’elles rendent à la société.

Pour la FDO, Les Co-Présidents,Emile FABRIES et Jérôme REDOULES

Pour la FDSEA, Les Présidents des sections ovines, Alain NOUVEL et Eric BASCOUL

Pour les JA du Tarn, Le Président, Christophe RIEUNAU

Pour la Confédération Paysanne du Tarn, Le Porte-Parole, Daniel DEBRUS