Etat d’urgence : le premier bilan des perquisitions dans le Tarn

Partager sur :

Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi du 3 avril 1955 sur l’état d’urgence, 2 nouvelles perquisitions administratives ont été menées ce matin à Albi et Castres par les forces de police du Tarn, sur réquisition du préfet. Cette action visait des individus suspects à différents titres.

Depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence le vendredi 13 novembre au soir, les forces de l’ordre ont procédé à 24 perquisitions administratives dans le Tarn.

Ces perquisitions ont permis la découverte d’armes et de cartouches, de produits stupéfiants, d’argent liquide ainsi que de documents informatiques ou papier confirmant la radicalisation des individus qui ont fait l’objet des perquisitions.