Taxes américaines sur l’aéronautique et la filière viticole : la France et l’Europe doivent défendre notre économie

Airbus avec la filière aéronautique, et la viticulture sont les deux fleurons de l’Occitanie et de la France, faisant vivre des territoires, et la fierté de notre pays ! A l’exportation aux USA ces deux secteurs représentent plus de 20 % du chiffre d’affaires d’Airbus et 3,7 milliards pour les viticultures.

Les taxes imposées à Airbus (10%) par le Président TRUMP pour les avions vendus sur le marché américain et les taxes supplémentaires de 25% imposées sur la filière des vins et spiritueux sont insupportables. Le préjudice est immédiat pour la filière viticole, il est déjà estimé à 300 millions d’euros depuis le 1er novembre 2019.

Pour ces raisons, avec l’accord de la présidence d’Airbus et à la demande des responsables vinicoles régionaux et nationaux, le CESER a organisé une réunion de travail au siège mondial d’Airbus à Toulouse pour favoriser la solidarité et la coopération des deux secteurs d’activité et porter un message à la connaissance du Président de la République le 22 février au Salon de l’Agriculture puis à l’Union Européenne. C’est le sens de la déclaration
commune rédigée le 14 février 2020.

L’Europe doit entendre le message et mettre en place dans l’urgence à la demande du Gouvernement français un mécanisme de solidarité et de compensations pour la filière viticole gravement touchée et pour défendre les intérêts des Européens ; l’Espagne et l’Italie sont aussi taxées, dans une moindre proportion à ce jour.

C’est le combat de la décennie pour l’Europe…et les Européens !

Jean-Louis CHAUZY,
Président du CESER Occitanie