Tenue du Grenelle de la lutte contre les violences conjugales dans le Tarn

Partager sur :

Le Préfet du Tarn, Jean-Michel Mougard

Cette année, 101 féminicides ont été déclarés à ce jour au niveau national dont 15 femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en Occitanie avec le dernier évènement tragique survenu le 2 septembre dans le Tarn.

Le Grenelle départemental de la lutte contre les violences conjugales, coprésidé par le préfet du Tarn et les deux procureurs près des tribunaux de grande instance d’Albi et de Castres, s’est tenu le mardi 3 septembre à la Préfecture d’Albi. Il a réuni les services de l’État, les acteurs institutionnels concernés ainsi qu’une dizaine d’associations locales œuvrant dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

Lors de cette rencontre, le préfet a rappelé l’importance de détecter au plus tôt les victimes de violences conjugales afin d’éviter l’engrenage de la maltraitance chronique et a incité tous les partenaires à renforcer leur coordination afin de faciliter l’accompagnement des victimes.

Au cours des échanges, l’état des lieux des actions menées dans le Tarn a permis d’illustrer les points forts des actions menées par les différents partenaires, ainsi que l’investissement de nombreuses associations, qui agissent dans ce domaine.

Le témoignage des associations sur les étapes clés du parcours des femmes victimes de violences conjugales a permis de comprendre les difficultés rencontrées, ainsi que les points de vigilance pour la réussite de leur accompagnement vers l’autonomie.

L’importance des formations dispensées par la délégation aux droits des femmes et à l’égalité pour sensibiliser l’ensemble des professionnels afin d’améliorer la prise en charge des victimes a également été soulignée.

L’ensemble des propositions émises dans le cadre de ces échanges et au cours des différentes manifestations qui seront organisées dans le département feront l’objet d’une remontée au niveau national. Dans le prolongement du Grenelle, une grande consultation citoyenne et une campagne de communication seront déployées sur tout le territoire national jusqu’au mois de novembre afin d’établir un plan stratégique quinquennal qui sera présenté le 25 novembre 2019 à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Chiffres clés dans le Tarn

  • 513 faits de violences conjugales (plaintes et mains courantes) ont été répertoriés par les forces de l’ordre dans le département du Tarn du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2018.
  • 600 femmes ont été accueillies par les deux associations labellisées « accueil de jour », le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) basé à Albi et Castres et Paroles de femmes, basé à Gaillac.
  • 570 fiches de signalement de faits de violences ont été enregistrées du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2018 par l’observatoire départemental des violences conjugales du Tarn. Ces fiches de signalement issues du protocole départemental d’accueil et de suivi des femmes victimes de violences, signé en 2000, sont rédigées par toute structure qui accueille des femmes victimes de violences conjugales. Elles sont systématiquement transmises à la délégation aux droits des femmes et à l’égalité. Pour l’année 2018-2019, le bilan intermédiaire au 31 août 2019 est de 434 fiches de signalement.
  • En 2018, 114 appels de femmes de plus de 20 ans, au numéro 3919, géré par la fédération nationale solidarité femmes, émanaient du département du Tarn. Pour le premier semestre 2019, 1 305 appels ont été enregistrés pour la région Occitanie dont 50 pour le Tarn ce qui représente 3,8 % des appels de la région pour une population de 6,6% de l’Occitanie. Ces 50 appels correspondent à 0,33% des 15 060 appels au niveau national.