Travaux publics : la FRTP
tire la sonnette d’alarme

Partager sur :

La FRTP, fédération régionale des travaux publics, appelle à davantage d’investissement public local, malgré la réduction des dotations de l’État.

Le président de la FRTP Thierry Le Friant dénonce ce mardi 17 mars dans un communiqué une quarantaine de chantiers de travaux publics bloqués en Midi-Pyrénées : « La fédération recense, dans le cadre de l’opération nationale « 400 projets locaux pour une relance globale », les 40 chantiers locaux bloqués pour diverses raisons, parfois faute de financement ou d’autorisations administratives, qu’il est urgent « d’accélérer » d’ici 2 ans pour permettre une relance globale. Ces projets sont urgents. D’une part, pour la survie du tissu économique local d’entreprises de travaux publics et de leur filie`re et d’autre part pour l’attractivité du territoire ».

La FRTP, qui tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs années au sujet du secteur des travaux publics, rappelle « qu’un million d’euros investi dans les TP, c’est 8 emplois directs et 2 emplois indirects».

Malgré un grand nombre d’actions menées, de manifestations régionales, et la tenue des assises de la commande publique pour l’aménagement du territoire, la FRTP déplore « qu’aucune prise de conscience ne soit effective».

Pour le président de la FRTP Midi-Pyrénées, Thierry Le Friant : «La priorité doit être donnée à l’investissement public local, malgré la réduction drastique des dotations de l’État».

Les travaux publics représentent 13000 salariés en Midi-Pyrénées, soit – 17,5 % depuis 2007 selon la fédération.