Une association pour inciter les jeunes tarnais à s’orienter vers les Grandes Ecoles

Hippolyte, Alexandre, Pierre-Gaël, Quentin, Laurène,… et Emma, sont tous originaires de Gaillac, Castres, Lavaur ou Albi. Etudiants dans de grandes écoles, en France et à l’étranger, à Sciences Po, Dauphine, l’ESJ Paris… ou bien Warwick University, ils viennent de créer l’association « Du Tarn aux Grandes Ecoles ». Une jeune association qui a pour but « d’agir pour l’égalité des chances et le développement du territoire » et d’inciter les lycéens tarnais à briguer comme eux ces établissements réputés. D’abord en les informant, ensuite en encourageant leur audace.

« Nous sommes une dizaine d’étudiants et jeunes diplômés de tous les cursus sélectifs, provenant de lycées publics et privés du Tarn et nous avons décidé de nous réunir afin d’apporter notre aide aux lycéens du territoire. Nous agissons en faveur de l’égalité des chances, de l’accès à l’enseignement supérieur sélectif, mais aussi pour le développement du territoire en resserrant les liens entre les diplômés et les acteurs de notre territoire » explique Hippolyte de Viviés, président de l’association et étudiant à Paris Dauphine. «On est tous attaché à notre Département. On y a vécu toute notre jeunesse. On a envie de l’aider et d’essayer de le dynamiser», ajoute Alexandre Fraysse, étudiant dans la prestigieuse université anglaise de Warwick et trésorier de l’association.

Car, souvent remarqués dans les classements nationaux pour leurs excellents résultats au baccalauréat, les lycées du Tarn se distinguent pourtant par la faible propension de leurs élèves à poursuivre un cursus dans les classes préparatoires ou les grandes écoles.

Derrière ce paradoxe se cachent des obstacles concrets et facilement identifiables : le manque d’accès à l’information, l’éloignement géographique ou social et une forme d’autocensure qui touche de nombreux lycéens.

Ce constat vaut pour le Tarn, mais se retrouve largement au niveau national : le système éducatif français est, selon plusieurs comparaisons internationales, le système où l’origine sociale des étudiants pèse le plus sur leur trajectoire scolaire.

« Il y a de très bons élèves dans les lycées tarnais mais très peu choisissent les grandes écoles. D’où la création de cette association pour pousser ces jeunes tarnais à se tourner vers les grandes écoles et montrer que l’on peut y réussir même en venant du Tarn ! » lâche Pierre-Gaël Bessière, originaire de Lavaur et étudiant en Sciences Po Paris.

« Du Tarn aux Grandes Écoles » combat cette fatalité en fédérant une large communauté d’étudiants et diplômés de tout âge autour de la problématique de l’égalité des chances et du développement du territoire. L’association développe un réseau de parrainage à destination des lycéens, réalise des interventions régulières en collaboration avec les établissements scolaires, met en ligne une plate-forme Internet « pour répondre aux questions des jeunes » et visite des entreprises pour « resserrer les liens entre les entreprises du territoire et les diplômés tarnais ». Les jeunes étudiants souhaitent d’ici 2020 lever des fonds auprès des entreprises pour alimenter un système de bourses. « Si les lycéens sont motivés, il ne faut pas que l’argent soit un obstacle », explique Pierre-Gaël Bessière.

Soutenu par le député Jean Terlier, ce dernier est assez « bluffé » par « l’engagement de ces jeunes de 20 ans qui donnent de leur temps pour aider d’autres jeunes issus de milieux sociaux et qui n’ont pas forcément accès à ces réseaux ou ont peu de renseignements sur ces grandes écoles».

Une initiative qui mérite, comme l’a indiqué le parlementaire, « d’être saluée » mais aussi d’être encouragée.

« Du Tarn aux Grandes Ecoles » est membre de la coordination nationale «Des territoires aux Grandes Ecoles». Le bureau est animé par 10 membres actifs. L’Association a déjà signé des conventions avec les lycées tarnais de « Las Cases » à Lavaur et « Barral » à Castres. Elle bénéficie de 36 parrains & marraines de toutes formations. Une Université de Rentrée aura lieu le 29 septembre à Paris. L’association dispose d’une page Facebook et d’un site internet : www.dutarnauxgrandesecoles.com.