Vergers Industriels de Fontorbe à Lavaur : création d’un groupe de travail réunissant citoyens, politiques et exploitant

Vaurais Nature Environnement (VNE) est une association créée début 2020 par un collectif de citoyen·ne·s, habitant·e·s des communes d’Ambres, Giroussens, Labastide-Saint-Georges, Lavaur, Saint-Jean-de-Rives et Saint-Lieux-les-Lavaur.

Depuis sa création, VNE cherche à trouver des solutions afin que l’activité des vergers de Fontorbe (groupe les Vergers du Sud/Soldive) devienne conciliable avec la vie des populations du bassin du Vaurais. En effet, avec 320 hectares de cultures industrielles parmi les plus
demandeuses en traitements phytosanitaires, concilier cette production agricole avec la santé et le bien-être d’un bassin de vie de 15.000 habitants devient une urgence !

L’épisode dramatique des fumées antigel en avril dernier a eu un large retentissement médiatique : 4 nuits de feux antigel avec un large recours à des pratiques illégales (brûlage de fuel), plusieurs milliers d’habitants réveillés en pleine nuit, de nombreuses intoxications, le déclenchement du plan blanc à l’hôpital de Lavaur pour accueillir l’afflux de détresse respiratoire, l’appel en renfort des pompiers de SaintSulpice pour éteindre les feux devenus incontrôlables, les dépôts de plaintes par 4 mairies pour mise en danger de la vie d’autrui,
de nombreux dépôts de plaintes individuels, la mise en garde à vue du directeur des vergers Lucas Crosnier et du président du groupe Didier Miollan après la première nuit de feux, la récidive les 3 nuits suivantes quoi qu’il en coûte, la marche citoyenne réunissant plus de 500 personnes, la pétition demandant l’arrêt de l’extension des vergers et des pratiques illégales signée par plus de 1300 personnes…

Création d’un groupe de travail réunissant citoyens, politiques et exploitant

VNE avait déjà engagé des discussions avec l’ensemble des représentants politiques du territoire, bien avant ces événements criminels. Ces discussions ont abouti avant l’été à la création d’un groupe de travail qui cherche des solutions pour harmoniser l’activité des vergers de Fontorbe, les exigences des habitants du Vaurais au niveau du respect de leur santé et de leur environnement, et les ambitions quant au développement du territoire local. Ce groupe de travail rassemble les mairies d’Ambres, Giroussens, Labastide-Saint-Georges, Lavaur, Saint-Lieuxles-Lavaur, la Communauté de Commune Tarn Agout, le député de la 3e circonscription du Tarn, le domaine de Fontorbe (groupe Les vergers du Sud/Soldive), Vaurais Nature Environnement et d’autres associations ou collectifs œuvrant sur cette thématique.

Suite à la première réunion de ce groupe de travail le 9 septembre dernier, il a été décidé :

  • l’organisation de réunions de travail tous les deux mois ayant chacune une thématique précise (prochaine réunion prévue le 4 novembre sur la question spécifique des dispositifs antigel)
  • la rédaction commune d’un cahier des charges signé par l’ensemble des parties définissant, pour l’activité des vergers de Fontorbe, un cadre et des objectifs à court, moyen et long termes.

Cette dynamique au long cours, initiée par VNE, est une expérience inédite sur le territoire de co-écriture des choix de développement locaux autour d’une activité particulièrement invasive. C’est un moment pour confronter et tenter d’harmoniser les visions citoyennes, politiques et
industrielles quant aux visions d’avenir sur le territoire du Vaurais.

Nous avons bien conscience au sein de VNE de la nécessité mais aussi de la fragilité d’un tel dispositif, aussi, nous continuons à agir de différentes manières pour lutter contre les nuisances multiples générées par le domaine de Fontorbe.

Tags: