Voyage en Chine

Partager sur :

Le Président est allé en Chine ; qui voulez-vous qui s’y rende depuis l’Occident ?

Monsieur Trump a d’autres chats à fouetter que les Chinois, l’Allemagne, sans gouvernement depuis trois mois, n’a plus de stature internationale, l’Angleterre en quittant l’Europe a perdu cette dimension mondiale qu’elle ne retrouvera pas seule, l’Italie manque d’institutions crédibles et l’Espagne met en cause son identité.

Depuis Marco Polo, les voyages que l’on a pu faire en Chine n’ont pas cessé d’être surprenants.

Ainsi, de Gaulle avait envoyé Malraux voir Mao dont le Premier ministre Zhou Enlai était à s’y méprendre un personnage romanesque des oeuvres de Malraux.

Alain Peyrefitte avait conduit une délégation parlementaire française destinée à vérifier si les paroles de l’Empereur Napoléon se vérifieraient. On s’en souvient : « Quand la Chine s’éveillera, elle fera trembler le monde ».

La France, avant toute autre Nation, a reconnu la Chine qui depuis s’est à l’évidence réveillée.

Ceci pour dire que les antériorités de nos rapports avec la Chine sont depuis de Gaulle tout à notre honneur.

Mais cela aujourd’hui peut-il compter ?

Jacques Limouzy