Mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de ces aides de la CAF, elles pourraient être revues à la baisse

xr:d:DAF6JHW2BeI:1468,j:4808017545600762514,t:24041511

Les pensions de retraite et les diverses allocations social et familiales font l'objet d'une réévaluation annuelle. Pourtant, après une hausse importante en 2024, on s'attend à ce que cette augmentation soit plus faible en 2025 et même réduite par Bercy.

Des coupes budgétaires pour 29 domaines différents

Le ministre de l' et des Finances, Bruno Le Maire, avait annoncé la validation d'un décret le jeudi 22 février concernant l'annulation de 10 milliards d'euros de crédits budgétaires dans 29 domaines différents. Les bénéficiaires du RSA, des primes d'activité, des allocations familiales ou autres prestations sociales n'ont toutefois pas à s'inquiéter, puisque le taux d'augmentation estimé par Bruno Le Maire il y a quelques mois est fixé à 4,6%. Cette estimation apparaît également dans le rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale et reste valide jusqu'à ce que ce pourcentage soit officiellement confirmé dans les prochains jours ou semaines.

Un débat sur l'indexation des avantages sociaux

Le ministre a d'abord évoqué l'idée, avant de lancer un débat plus vaste sur la question, se référant non seulement aux pensions mais aussi aux prestations sociales : « Nous aurons ce débat pour le budget de 2025. Continuons-nous à indexer tous nos avantages et transferts sur l'inflation ? Continuons-nous à indexer tous nos avantages et transferts sur l'inflation ? » Il n'a pas plus loin, se contentant de lancer un débat pour la prochaine loi de finances pour 2025 tout en rassurant sur le fait qu'aucun changement n'était prévu pour les évolutions de 2024.

Lire aussi  CAF : Voici le montant de l'APL ainsi que ses conditions d'obtention !

La revalorisation des avantages sociaux en avril 2025 devrait être moins importante

Insee prévoit un taux d'inflation autour de 2,5% entre mars et juin 2024, sans anticiper une hausse des prix au cours du second semestre de cette année. Ainsi, même si elles restent indexées dans tous les cas, les prestations sociales devraient augmenter de moins de 3%.

La revalorisation finale devrait être proche de 4,6%, même si le ministère de l'Economie et des Finances n'a pas encore confirmé ce pourcentage d'augmentation auprès de MoneyVox.

Évolution des prestations sociales : RSA, prime d'activité …

AnnéeInflation moyenne à fin janvierRevalorisation annuelle au 1er avrilRevalorisation anticipée au 1er juillet
20191,6%0,3%
20200,9%0,3%
20210,1%0,1%
20221,8%1,8%4%
20235,6%1,6%
2024 (estimations)4,6%4,6%

Il est donc essentiel pour les bénéficiaires de suivre attentivement ces évolutions et de participer au débat lancé par le concernant l'indexation des prestations sociales pour les années à venir.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.