Ce fournisseur d’électricité va devoir rembourser 50 millions d’euros à 100 000 clients, voici les Français concernés !

Le fournisseur d' italien Eni a annoncé qu'il remboursera près de 50 millions d'euros à environ 100 000 clients français d'ici fin 2023, suite à des problèmes de surfacturation et l'absence d' du bouclier tarifaire sur l'énergie mis en place par l'État. Des remboursements qui devraient débuter dès cette semaine pour certains clients.

Une erreur de facturation liée au renouvellement des contrats

Les dirigeants d'Eni France ont convoqués le 23 août par la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, suite à la découverte de factures erronées pour les clients ayant renouvelé leurs contrats au second semestre 2022. Les factures étaient notamment incorrectes en raison de la non-application de certaines mesures de protection gouvernementale, telles que le bouclier tarifaire sur l'énergie.

Un remboursement progressif des clients concernés

Selon la ministre de la Transition énergétique, 34 millions d'euros devraient être remboursés dès cette semaine, tandis que le montant total des remboursements atteindrait 50 millions d'euros. Les clients concernés recevront leur remboursement « dans les semaines qui viennent », a déclaré Agnès Pannier-Runacher sur RMC.

Les étapes du remboursement

  • Première étape : Eni prévoit de rembourser 34 millions d'euros dès cette semaine à ses clients français victimes de factures erronées.
  • Seconde étape : Le montant total des remboursements devrait atteindre 50 millions d'euros à terme, d'ici fin 2023.

Des difficultés d'implémentation du bouclier tarifaire dans le système de facturation

Le fournisseur d'énergie Eni a admis les erreurs et s'est engagé à les réparer. La compagnie d'électricité italienne a notamment pointé une difficulté d'implémentation dans son système de facturation des aides applicables au titre du bouclier tarifaire.

Lire aussi  Ne cherchez plus, Action a la solution parfaite pour des glaces délicieuse à domicile et pour une bouchée de pain !

La réaction du gouvernement français

Agnès Pannier-Runacher, la ministre de la Transition énergétique, a salué l'engagement d'Eni à rembourser ses clients et a rappelé l'importance de la protection des consommateurs face aux hausses de tarifs de l'énergie. « Cela montre que nous sommes mobilisés pour protéger les Français et faire en sorte qu'ils ne paient pas plus que ce qu'ils doivent », a-t-elle déclaré.

Un exemple pour les autres fournisseurs d'énergie

Cet épisode met en lumière les problèmes de surfacturation et l'importance pour les fournisseurs d'énergie de respecter les dispositifs de protection mis en place par l'État. Il est essentiel que les entreprises du secteur veillent à la transparence de leurs tarifs et au respect des mesures gouvernementales visant à protéger les consommateurs. En conclusion, Eni remboursera 50 millions d'euros à ses clients français suite à des erreurs de facturation liées à la non-application du bouclier tarifaire sur l'énergie. Les dirigeants d'Eni France ont reconnu ces problèmes et se sont engagés à rectifier la situation dans les plus brefs délais. Cette affaire souligne l'importance de la vigilance des autorités et des consommateurs face aux pratiques des fournisseurs d'énergie.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.