Encore un report pour la déclaration des biens immobiliers, voici la nouvelle date limite pour son dépôt !

impots

Les propriétaires immobiliers bénéficient d'un nouveau sursis pour la déclaration des biens immobiliers. Initialement prévue en juillet, a repoussée au 1ᵉʳ août, mais elle se retrouve à nouveau repoussée pour plus tard en août. Ce nouveau report est principalement dû à des complications techniques rencontrées sur la plateforme .gouv.fr.

La plateforme impots.gouv.fr a connu une congestion exceptionnelle en raison d'un afflux massif de déclarations de biens immobiliers. Cette situation a causé de nombreux tracas aux contribuables et a contraint l'administration fiscale à accorder un délai supplémentaire pour effectuer ces déclarations.

Une déclaration importante pour les propriétaires

La déclaration des biens immobiliers est cruciale pour les propriétaires, car elle remplace la taxe d'habitation qui ne s'applique plus sur la résidence principale en 2023, mais reste redevable sur les résidences secondaires. Dans ce nouveau document, chaque propriétaire doit indiquer pour chacun de ses biens sa situation : s'il est occupé à titre de résidence principale ou secondaire, ou s'il est loué. Cette déclaration permet ainsi d'établir le montant de la taxe due par les propriétaires.

La date limite pour la déclaration des biens immobiliers

Après plusieurs reports au cours des derniers mois, la date limite pour cette déclaration est désormais fixée au 10 août 2023 à minuit comme l'annonce le site du gouvernement. Si certains retardataires sont soulagés par cette nouvelle, une partie des propriétaires est énervée par la mauvaise du dépot de cette déclaration.

Anticiper pour éviter une nouvelle congestion de la plateforme

Pour éviter une nouvelle saturation de la plateforme lors du prochain report, il est conseillé aux propriétaires immobiliers d'anticiper leur déclaration. Voici quelques pour bien préparer sa déclaration des biens immobiliers :

  • Se munir de toutes les informations nécessaires concernant ses biens immobiliers : adresse, superficie, date d'acquisition…
  • Vérifier si l'on possède déjà un compte sur la plateforme impots.gouv.fr; sinon, en créer un rapidement
  • S'informer sur les éventuelles exonérations ou abattements dont on peut bénéficier en fonction de sa situation personnelle et de ses biens
  • Ne pas attendre le dernier moment pour effectuer sa déclaration, afin de limiter les risques de saturation de la plateforme et les conséquences qui peuvent en découler
Lire aussi  Pensez-vous être prêt pour le futur ? Une ville flottante pourrait être votre nouvelle maison d'ici à 2030 !

Adapter sa stratégie d'épargne en fonction de son âge

Par ailleurs, il est important de rappeler que la stratégie d'investissement doit être adaptée en fonction de son âge. À 30 ans, il est recommandé de privilégier l'assurance vie ou le plan d'épargne en actions. À 40 ans, il est conseillé de commencer à anticiper sa en ouvrant un plan épargne retraite. Enfin, à 50 ans et si le capital le permet, l'investissement locatif peut être une option intéressante.

Un troisième report espéré par de nombreux propriétaires

Ce nouveau report au 10 août offre un sursis providentiel pour de nombreux propriétaires immobiliers qui n'avaient pas encore effectué leur déclaration. Toutefois, il est impératif de ne pas relâcher les efforts et de se préparer dès maintenant pour éviter une nouvelle congestion de la plateforme et un éventuel quatrième report.

En somme, ce report semble être un soulagement pour les propriétaires immobiliers, mais il est nécessaire de rester vigilant et de bien anticiper cette déclaration afin d'éviter des complications futures. Les conseils donnés ci-dessus sont essentiels pour réussir sa déclaration des biens immobiliers et ainsi respecter les nouvelles échéances fixées par l'administration fiscale.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.