LEP : Voici comment éviter les frais exorbitants du livret

Alors que le Livret A et le LDDS sont des produits d'épargne réglementée accessibles à tous, le Livret d'épargne populaire (LEP) est destiné aux ménages modestes. Contrairement au Livret A, il est possible de transférer un LEP d'une à une autre en cas de changement d'établissement.

Un produit d'épargne pour les ménages modestes

Créé en 1982, le LEP a pour vocation d'encourager les foyers à faible revenu à épargner. Ce placement spécifique propose ainsi un taux de rémunération aligné sur l'inflation pour protéger les dépôts de la hausse des prix. Toutefois, son accessibilité est limitée, car seules certaines personnes répondant à des critères précis peuvent ouvrir ce type de compte.

Des transferts possibles, mais coûteux

Une particularité du LEP est qu'il peut être transféré d'une banque à une autre lors d'un changement d'établissement. Cependant, ce transfert est souvent facturé par les banques, avec des coûts pouvant atteindre jusqu'à 160 pour cette opération. De plus, ces frais restent flous pour près de 40% des établissements proposant ce service.

  • Frais moyens de transfert : 105 euros pour un LEP, 106,20 euros pour des comptes d'épargne similaires.
  • Exemple de tarif : La Banque Postale facture 55 euros pour le transfert d'un LEP.

Des frais jugés excessifs

Aurélien Soustre, ancien cadre du secteur bancaire et membre du comité consultatif du secteur financier, considère que ces frais sont excessifs compte tenu de la population cible. Cette tarification élevée surprend en effet, car on pourrait penser que les banques auraient intérêt à faciliter le départ de clients vers la concurrence afin de réaliser des économies d'intérêt réglementées.

Lire aussi  Comment une crypto monnaie prend de la valeur ?

D'autre part, les coûts appliqués par certaines banques au transfert de produits d'épargne font l'objet de critiques depuis longtemps. Les associations de consommateurs dénoncent ces frais comme une barrière au changement de banque et donc à la concurrence entre les établissements.

Les avantages du transfert… et ses limites

En cas de transfert du LEP, il faut prendre en compte plusieurs éléments. Tout d'abord, cette opération entraîne un délai pouvant être préjudiciable : vous devrez attendre l'ouverture du nouveau compte pour bénéficier de ses avantages. De plus, si votre solde a dépassé le plafond de 10 000 euros au fil des années grâce aux gains accumulés, vous ne pourrez pas reverser la totalité de ce montant sur le nouvel établissement à cause du plafond de dépôt.

À la fin de 2022, plus de 70% des LEP dépassaient ce plafond de dépôt (alors fixé à 7 700 euros). Dans certains cas, le paiement des frais de transfert peut s'avérer intéressant pour conserver son solde intégral, y compris la partie excédentaire.

  • Exemple : Un LEP doté de 10 000 euros génère 500 euros d'intérêt par an au taux actuel de 5%. Si le solde est de 12 000 euros, les gains annuels atteignent 600 euros.

Peser le pour et le contre avant de transférer son LEP

Il convient donc d'évaluer soigneusement les avantages et les inconvénients liés au transfert du Livret d'épargne populaire. Avant de prendre une décision, n'hésitez pas à consulter plusieurs établissements bancaires pour comparer leurs frais et conditions. En définitive, il est essentiel de garder à l'esprit que le transfert du LEP n'est pas une obligation et doit être envisagé en fonction de votre situation personnelle et financière.

Lire aussi  Ce livret d'épargne est 2x plus rémunérateur que le livret A, comment en profiter ?

Il est primordial de rappeler que vous n'êtes pas obligé de détenir votre et votre LEP dans la même banque. Vous pouvez choisir de les conserver séparément. Voici quelques points à considérer :

  • Pas de transfert obligatoire : Contrairement à certaines idées reçues, vous n'êtes pas contraint de transférer votre LEP lors d'un changement de banque. Vous pouvez continuer à détenir votre LEP dans votre banque actuelle, même si vous changez de banque principale.
  • Alimentation et retrait : Même sans compte courant dans la même banque, vous pouvez alimenter votre LEP en y versant de l'argent. De plus, vous avez le droit de retirer des fonds de votre LEP, que ce soit au guichet de la banque ou par virement. La seule condition est que le compte d'origine soit un compte courant (et non un compte épargne) dont vous êtes le titulaire.
  • Protection légale : En novembre 2022, un arrêté publié par le ministère de l'Économie a réaffirmé ce droit face à la mauvaise volonté de certaines banques. Vous pouvez donc gérer votre LEP indépendamment de votre compte courant, tout en bénéficiant des avantages fiscaux liés à ce livret.
Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.