L’UFC que choisir alerte sur cette arnaque au paiement sans contact qui fait des ravages

xr:d:DAF6JHW2BeI:1412,j:1730932672061213341,t:24041108

Face à une recrudescence des fraudes au paiement sans contact, l'UFC-Que Choisir lance une mise en garde virulente. Cette arnaque, de plus en plus répandue, inquiète par sa simplicité et son efficacité. Les fraudeurs, exploitant la technologie NFC (Near Field Communication), parviennent à dérober jusqu'à 50 à leurs victimes, sans la moindre violence ou interaction directe. Téléphones ouverts et établissements bondés deviennent ainsi le terrain de jeu privilégié de ces escrocs. Face à ce fléau, l'UFC-Que Choisir et des experts en sécurité des transactions comme François Créhange appellent à la vigilance et proposent des solutions pour s'en prémunir.

Un modus operandi simple et efficace

Le fonctionnement de cette arnaque repose sur l'utilisation détournée du paiement sans contact. Des individus mal intentionnés s'infiltrent dans les lieux publics, terminal de paiement électronique (TPE) en main, et réalisent des transactions frauduleuses en se rapprochant discrètement des portefeuilles et sacs des passants. Ces derniers, souvent dans l'ignorance totale, ne s'aperçoivent de l'opération qu'une fois celle-ci effectuée. Cette méthode, notée par des instances comme le commissariat de Menton et relayée par le média Midi Libre, soulève une inquiétude légitime quant à la sécurité des paiements modernes.

François Créhange, spécialiste renommé des systèmes de sécurisation des paiements, partage cette inquiétude. Selon lui, la simplicité d'exécution de cette arnaque la rend accessible à un large éventail de fraudeurs, augmentant ainsi le risque d'expansion à grande échelle. La généralisation du paiement sans contact exacerbant le problème, il est primordial d'adopter des mesures préventives.

Lire aussi  Quelle est cette nouvelle arnaque qui vise principalement les cartes bancaires des seniors ?

Préconisations pour éviter les pièges

Conscient des risques, l'UFC-Que Choisir encourage vivement à l'observation régulière des mouvements bancaires et à une ré rapide auprès de sa en cas d'activité suspecte. Heureusement, les victimes de telles fraudes peuvent généralement compter sur le remboursement des sommes dérobées par leur établissement bancaire, sous condition de signalement en temps opportun.

Dans un souci de prévention, l'association recommande également l'utilisation de protections contre les ondes NFC. Ces dispositifs, allant de simples étuis à des solutions plus élaborées, offrent une barrière efficace contre les tentatives de paiement non autorisé. Même la gendarmerie nationale met en avant sur son site web des astuces accessibles pour se protéger contre les fraudes au paiement sans contact.

Une méthode, aussi surprenante qu'efficace, suggérée par l'UFC-Que Choisir consiste à envelopper les cartes bancaires dans du papier aluminium. Cette solution, bien qu'artisanale, présente une alternative à la portée de tous pour se prémunir contre les risques.

Solutions technologiques et législation

L'innovation dans les technologies de paiement s'accompagne d'un besoin accru de sécurité. Des avancées telles que les étuis anti-ondes ou les applications bancaires intuitives comportant des fonctionnalités de sécurité avancée s'inscrivent dans cette démarche. Ces solutions, bien que parfois coûteuses, représentent un investissement judicieux dans la protection de ses avoirs.

Sur le plan législatif, des mesures sont prises pour encadrer l'utilisation du paiement sans contact. La mise en place de plafonds pour les transactions et la possibilité de désactiver temporairement cette fonctionnalité via une application mobile sont autant de mesures qui contribuent à sécuriser les paiements.

Lire aussi  Trompée par un faux site PayPal, elle perd 9 000 € en vendant sa cafetière sur Facebook

Sécuriser l'avenir des paiements sans contact

Avec l'augmentation des transactions sans contact, la vigilance et une adaptation constante des mesures de sécurité sont impératives. L'engagement des banques dans l'amélioration de la sécurité des paiements, couplé à une sensibilisation accrue des consommateurs, s'avère crucial. Créhange et l'UFC-Que Choisir insistent sur ce point : une coopération entre institutions financières, autorités et citoyens est nécessaire pour endiguer ce phénomène.

En définitive, l'alerte lancée par l'UFC-Que Choisir sur les arnaques au paiement sans contact invite à une réflexion sur notre relation avec la technologie et la sécurité de nos transactions. Elle rappelle l'importance de rester informé et proactif face aux risques émergents, garantissant ainsi la protection de notre patrimoine financier dans une ère digitale en constante évolution.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.