Taux d’usure de juin 2023 : quelles conséquences pour le secteur immobilier et les emprunteurs ?

taux d usure juin 2023

Le taux d'usure en hausse pour les prêts immobiliers

Le nouveau taux d'usure, publié au Journal officiel, atteint 4,68% pour un emprunt sur 20 ans et plus. Cette augmentation représente près du double depuis le début de l'année 2022, avec une hausse de 16 points pour les crédits sur 20 ans et plus. Ainsi, à partir du 1er juin 2023, les banques sont autorisées à accorder des prêts à des taux plus élevés qu'auparavant.

Une révision qui donne un peu d'air aux emprunteurs

Cette nouvelle révision à la hausse du taux d'usure permet aux emprunteurs de bénéficier d'une marge de manoeuvre supplémentaire pour financer leur projet immobilier. Néanmoins, cette hausse pourrait également avoir des conséquences négatives pour certains profils d'emprunteurs, notamment ceux qui présentent un risque de surendettement.

Les difficultés d'accès au crédit immobilier

Le secteur de l'immobilier souffre actuellement de la hausse des taux d'emprunt et des règles d'octroi trop restrictives, qui empêchent de nombreux foyers solvables de concrétiser leur désir d'acheter un logement. Le gouvernement a promis des annonces pour endiguer cette du logement, attendues début juin.

Prolongation du prêt à taux zéro en 2024

Une seule mesure a pour l'heure confirmée : le prêt à taux zéro ou PTZ est prolongé en 2024. Cette prolongation vise à soutenir les ménages modestes dans leur projet d'achat immobilier et à stimuler la construction de logements neufs.

Solutions proposées par les professionnels pour faciliter l'accès au crédit immobilier

  • Assouplir les normes d'octroi du
  • Réduire les délais de traitement des dossiers de demande de prêt
  • Développer des offres de prêts adaptées aux besoins spécifiques des emprunteurs (prêts relais, prêts in fine…)
Lire aussi  Cet objet du quotidien est dangereux... Mais il pourrait disparaitre très bientôt !

L'impact du taux d'usure sur le marché immobilier

Le taux d'usure joue un rôle clé dans le dynamisme du marché immobilier. En effet, il influence directement les conditions d'accès au crédit immobilier et peut ainsi avoir des répercussions sur la demande de logements et les prix de l'immobilier.

Un ralentissement de l'escalade des taux d'usure

Les taux d'usure applicables au mois de juin 2023 semblent marquer un ralentissement par rapport aux mois précédents. Cela pourrait suggérer que le marché immobilier commence à se stabiliser, même si les conditions d'accès au crédit restent difficiles pour de nombreux emprunteurs.

Les autres changements impactant les Français en juin 2023

Au-delà du taux d'usure, d'autres changements sont attendus pour le 1er juin 2023 :

  • Résiliation simplifiée des contrats d'assurance : Les consommateurs n'auront plus besoin de recourir à des procédures longues ou d'envoyer des lettres recommandées pour résilier leurs contrats.
  • Augmentation du salaire minimum : Depuis le 1er mai, le salaire minimum a augmenté de 37,92 euros.
  • Nouvelles règles d'accès à la justice : À partir du 1er janvier 2020, les entreprises doivent respecter impérativement certaines règles pour prévenir et recouvrer leurs impayés
Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.