CAF : Ces 4 aides méconnues auxquelles vous avez droit

Il n'est pas un secret que la France offre plusieurs sociales aux personnes dans le besoin, surtout les parents célibataires, les travailleurs à faible revenu et les personnes handicapées. Cependant, certaines de ces aides sont méconnues du grand public et ne sont donc pas réclamées par tous les bénéficiaires potentiels. Dans cet article, nous allons mettre en lumière deux d'entre elles, expliquer comment y prétendre et pourquoi il est essentiel d'en parler autour de vous.

Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS)

L'aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) permet de bénéficier d'un coup de pouce financier durant un an pour financer tout ou partie de votre complémentaire santé. Malheureusement, plus de 60% des bénéficiaires potentiels ignorent son existence et ne la demandent pas. Pourtant, cette aide peut s'élever à 100 par an pour les moins de 16 ans, 200 euros pour les 16-49 ans, 350 euros pour les 50-59 ans et 550 euros pour les 60 ans et plus. Pour être éligible à l'ACS, il faut résider régulièrement en France depuis plus de trois mois.

  • Pour faire une demande, il faut télécharger un formulaire ou le retirer auprès de votre caisse d'assurance maladie.
  • Une fois accordée, vous disposez de six mois pour utiliser le chèque-cadeau.
  • Le renouvellement n'est pas automatique ; il faut remplir le formulaire chaque année.


Les ressources du foyer ne doivent pas dépasser un certain plafond pour prétendre à l'aide. Ce plafond varie selon le lieu de résidence et la composition du foyer. Par exemple, pour un couple avec deux enfants en métropole, il est de 24.730 euros sur un an. Un simulateur de droits est disponible pour vérifier votre éligibilité.

Lire aussi  CAF : Les APL pourraient bien vous être supprimées si vous ne respectez pas ces nouvelles règles

La prime d'activité : une aide méconnue pour compléter les revenus

Selon les données disponibles, près de 36% des bénéficiaires potentiels ne réclament pas la prime d'activité. Lorsque cette aide sociale a été lancée en janvier 2016, elle concernait quatre millions de ménages éligibles. Bien que le se félicite du succès de la prime d'activité, beaucoup de travailleurs à faible revenu n'en ont toujours pas connaissance. C'est regrettable, car elle permet un complément de revenu appréciable (la moyenne versée était de 163 euros par mois ).

Qui peut prétendre à la prime d'activité ?

La prime d'activité concerne :

  • les salariés,
  • les travailleurs indépendants,
  • les étudiants salariés et apprentis.


Pour obtenir cette aide, il faut avoir 18 ans ou plus et résider en France de manière régulière. De plus, vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond qui varie selon votre situation. Un simulateur est disponible en ligne pour vous aider à savoir si vous êtes éligible.

Allocation de soutien familial (ASF)


L'Allocation de soutien familial (ASF) est une aide financière de 109,65 euros par mois et par enfant à charge versée à un parent isolé qui élève seul son enfant. Pour y prétendre, il n'y a pas de condition de ressources mais l'autre parent ne doit pas participer aux frais d'éducation de l'enfant depuis au moins un mois ou verser une pension alimentaire inférieure à 109,65 euros. Le parent isolé doit aussi résider en France pendant plus de six mois au cours de l'année civile de versement de l'aide. La demande d'ASF se fait auprès de la Caf ou de la MSA en remplissant un formulaire et en fournissant les pièces justificatives.

Lire aussi  CAF : Quels sont les critères pour pouvoir toucher la prime d'activité ? Quel est son montant ?

Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa)


L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) est une aide financière pour les retraités aux faibles ressources. Son montant est de 803,20 euros maximum par mois pour une personne seule et de 1 246,97 euros maximum par mois pour un couple. Il devrait être augmenté progressivement pour atteindre 900 euros pour une personne seule en 2020

Pour prétendre à l'Aspa, il faut avoir 65 ans ou plus (ou répondre à certaines conditions particulières), résider régulièrement en France et ne pas dépasser un certain plafond de ressources.

Faire connaître ces aides sociales pour qu'elles profitent à tous

Il est essentiel de faire connaître ces aides sociales afin qu'elles remplissent pleinement leur rôle de soutien aux personnes dans le besoin. Nous vous encourageons donc à partager ces informations autour de vous, notamment auprès des personnes susceptibles d'en bénéficier. Plus les Français seront informés des aides disponibles, plus ils pourront y prétendre et améliorer leur qualité de vie.

En somme, la France offre un large éventail d'aides sociales aux personnes dans le besoin, mais certaines sont méconnues du grand public et ne sont pas réclamées par tous les bénéficiaires potentiels. Il est donc crucial de faire connaître ces aides pour qu'elles profitent à ceux qui en ont besoin. Prenez le temps de vous renseigner sur les dispositifs d'aide existants afin de ne pas passer à côté d'une opportunité qui pourrait vous aider à surmonter les difficultés financières.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.