Ces 3 banques vont disparaître du territoire Français “C’est des millions de comptes qui vont être fermés…

Le paysage bancaire français connaîtra un tournant majeur d'ici 2024, avec la fermeture définitive de trois banques, dont deux sont des banques en ligne. Cela entraînera la suppression des données personnelles, l'indisponibilité de certains services et le transfert de millions de comptes bancaires et de comptes d'épargne vers d'autres établissements.

Des millions de Français seront ainsi contraints à changer d'établissement bancaire, accompagnés de toutes les démarches et changements qui y sont liées : perte de leur RIB, de leur IBAN et des identifiants pour accéder à leur personnel en ligne.

Une transition progressive et assortie de nombreux ajustements

Parmi ces trois banques, deux sont des banques en ligne. La fermeture de leurs sites et applications est donc susceptible de se dérouler rapidement, ce qui obligera tous leurs clients à s'adapter sans délai. L'une des structures concernées est une filiale d'un opérateur téléphonique réputé, qui supprimera durant l'exercice 2024 l'ensemble des comptes de ses quelque 800 000 clients.

  • Orange Bank : 800 000 clients, fermeture en cours, transfert possible vers Hello Bank (BNP Paribas).
  • Ma French Bank (La Banque Postale) : 700 000 clients, fermeture d'ici fin 2024, transfert possible vers La Banque Postale.
  • HSBC France : 800 000 clients, fermée depuis le 1er janvier 2024, comptes transférés vers CCF ( commercial de France).

Les 800 000 clients d'HSBC ont déjà vu leurs comptes et produits bancaires être transférés vers CCF. Pour eux aussi, plusieurs modifications ont nécessaires : changement de numéro de compte, de RIB, d'IBAN, et mises à jour des identifiants pour accéder à leur nouvel espace client en ligne.

Lire aussi  "Le Livret A, c'est terminé !" Voici les épargnes bien plus rémunératrices

Être attentif aux conditions des nouvelles offres bancaires

Dans l'optique de cet important transfert de comptes, il appartient également au client de bien étudier les différentes propositions des banques. Il s'agit en effet de comparer les frais (tenue de compte, virements, prélèvements), les services disponibles (plateformes en ligne, applications mobiles) mais aussi les taux d'intérêt proposés pour les produits d'épargne ou les crédits immobiliers.

Dès lors, cette vague de changements doit être perçue comme l'occasion de faire le point sur ses besoins et attentes en matière de services bancaires et de vérifier si les offres en cours sont bien adaptées à sa situation personnelle et financière.

Les conséquences économiques et sociales de ces bouleversements bancaires

Si les clients sont les premiers touchés par ces changements, il est important de souligner que le secteur bancaire français, en transformant ainsi son offre, contribue à la reconfiguration du marché financier national et international. Cela questionne également les enjeux liés à l'accès aux services bancaires et leur lien avec les réseaux numériques, qui s'intensifient avec la montée en puissance des banques en ligne.

En définitive, les années à venir seront marquées par une profonde évolution des modes de gestion de la relation client et des attentes envers les prestataires financiers. Les clients devront donc se montrer attentifs et exigeants vis-à-vis des offres mises à leur disposition.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.