Cette bonne nouvelle n’en est finalement pas une pour le Livret d’Épargne Populaire (LEP)

Le LEP a connu une augmentation de six fois sa rémunération depuis 2020, passant à un taux actuel de 6%. Ce taux est révisé deux fois par an, en janvier et en juillet, sur la base de l'évolution moyenne des prix hors tabac du semestre précédent. Pour que le taux du LEP reste à 6% lors de la prochaine révision, qui sera annoncée début 2024 par la Banque de France pour une mise en œuvre le 1ᵉʳ février, il faudrait que l' se maintienne à 6% au cours du second semestre 2023 et d'après L'INSEE, ca ne sera pas le cas.

Un taux technique du LEP à 4,4%

Cependant, cette situation ne semble pas probable. Selon les dernières prévisions économiques de l'INSEE publiées ce jeudi, l'inflation hors tabac devrait atteindre 4,36% entre juillet et décembre, contre 4,33% dans la dernière estimation. Par conséquent, le taux technique du LEP devrait s'établir à 4,4% le 1er février 2024 si l'on tient compte de l'arrondi.

Impact sur la rémunération du LEP

Si une baisse de l'inflation est une bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat, cette diminution devrait affecter la rémunération du LEP. Avec un écart de plus de 1,6 point entre le taux du LEP actuel à 6% et l'inflation à 4,36%, il est probable que la Banque de France suggère au Ministre de l'Economie de faire baisser le taux du LEP le 1er février prochain.

Le LEP restera attractif, selon le DG de la BNP

Nous devrons attendre mi-janvier pour connaître le sort réservé au futur taux du LEP par la Banque de France. Elle peut proposer au gouvernement d'appliquer la formule de calcul en fixant le taux du LEP à 4,40% ou en l'arrondissant au demi-point le plus proche, soit 4,50%. Une autre possibilité est de limiter sa baisse en maintenant le taux du LEP à 5% ou 5,50%, par exemple.

Lire aussi  Le prix du paquet de cigarette augmentera encore en 2022 pour dépasser 12€, voici les raisons !

C'est ce qui a été fait en juillet dernier, lorsque le taux du LEP a été ramené de 6,1% à 6% alors qu'il était prévu de baisser davantage. Avec un bloqué à 3%, le taux du LEP est-il garanti à plus de 3,5% jusqu'en 2025 ?

L'importance de l'évolution du taux d'inflation

Une baisse de l'inflation peut avoir des répercussions sur l'attractivité du taux du LEP pour les épargnants. Il est donc crucial de suivre l'évolution du taux d'inflation pour anticiper les possibles recommandations de la Banque de France et ajuster sa stratégie d' en conséquence.

Un avenir incertain pour le taux du LEP

En somme, le taux du LEP pourrait être amené à baisser dès février 2024 si l'inflation continue de diminuer comme prévu par l'INSEE. Toutefois, il restera attractif pour les épargnants, notamment grâce aux différentes options possibles proposées par la Banque de France ou au choix du gouvernement de limiter sa baisse. Les Français devront néanmoins suivre attentivement les annonces concernant l'évolution du taux du LEP afin d'ajuster leur stratégie d'épargne en fonction.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.