Impôts : Quels sont les revenus à ne pas dépasser pour être exonéré en 2024

Depuis le 1er janvier 2024, le barème de l'impôt sur le revenu a été revalorisé de 4,8%. Ainsi, à partir de cette date, le seuil de revenu net imposable s'établit à 17 133€ pour une personne seule avec une part de quotient familial. Si les revenus perçus en 2023 ne dépassent pas ce seuil, l'individu ne sera pas soumis à l'impôt sur le revenu en 2024.

Célibataire, divorcé, séparé ou veuf :

  • 17 133 € (1 part)
  • 22 780 € (1,5)
  • 28 427 € (2)
  • 34 074 € (2,5)
  • 39 721 € (3)
  • 45 368 € (3,5)
  • 51 015 € (4)
  • 56 662 € (4,5)
  • 62 309 € (5)

Couple assujetti à l'imposition commune

  • 32 000 € (2 parts)
  • 37 647 € (2,5)
  • 43 294 € (3)
  • 48 941 € (3,5)
  • 54 588 € (4)
  • 60 235 € (4,5)
  • 65 882 € (5)

Un simulateur officiel déjà en ligne

Afin de faciliter la compréhension des nouvelles tranches d'impositions, un simulateur officiel est disponible en ligne. Grâce à cet outil, les contribuables peuvent saisir leurs revenus de 2023 et obtenir une estimation de leur impôt sur le revenu.

Comment utiliser le simulateur officiel ?

Pour accéder au simulateur en ligne, il suffit de se rendre sur le site de l'administration fiscale. Une fois sur la page dédiée, il est nécessaire de renseigner quelques informations pour obtenir un résultat précis :

  • Situation personnelle (célibataire, marié, pacsé, etc.)
  • Nombre d' à charge
  • Revenus perçus en 2023 (, pensions, revenus fonciers, etc.)
  • Déductions et réductions d'impôt éventuelles
Lire aussi  Impôts : Voici le nouveau barème pour 2024

Après avoir complété ces informations, le simulateur calcule automatiquement le montant de l'impôt sur le revenu prévu pour 2024, en fonction des nouveaux seuils et tranches d'imposition. Il est important de souligner que cette estimation est donnée à titre indicatif et ne constitue pas une notification de l'administration fiscale.

Quelles conséquences pour les contribuables ?

La revalorisation du barème de l'impôt sur le revenu a principalement pour objectif de tenir compte de l'inflation et de permettre aux ménages de disposer d'un pouvoir d'achat plus élevé. En effet, avec une hausse de 4,8%, les seuils d'imposition sont ajustés en fonction de l'évolution des prix et du coût de la vie. Cette mesure profite ainsi à :

  • Les contribuables dont le revenu annuel ne dépasse pas les seuils d'imposition et qui ne sont donc pas assujettis à l'impôt sur le revenu
  • Les ménages situés dans les tranches intermédiaires du barème, qui bénéficient d'une diminution du taux marginal d'imposition
  • Les familles ayant recours au quotient familial pour prendre en compte leurs différentes situations (nombre d'enfants à charge, situation professionnelle, etc.)

En résumé, l'actualisation du barème de l'impôt sur le revenu en 2024 a une meilleure prise en compte de l'évolution des revenus des contribuables et de l'inflation. Grâce à cette mesure, de nombreux ménages sont exemptés de l'impôt ou bénéficient d'un allègement significatif de leur facture fiscale.

Pour connaître avec précision le montant de son impôt sur le revenu prévu pour 2024, il est recommandé d'utiliser le simulateur officiel proposé par l'administration fiscale, qui tient compte des nouveaux seuils et tranches d'imposition.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.