IPTV : C’est bientôt la fin pour les clients de ce service frauduleux

Récemment, la police grecque a annoncé avoir démantelé un service IPTV illégal dans cinq régions du pays. Douze membres du réseau font face à des accusations et neuf d'entre eux sont actuellement sous arrestation. Ce qui rend cette histoire vraiment inhabituelle, c'est que les autorités grecques précisent que quarante-trois clients de ce service IPTV font l'objet d'une enquête pour avoir regardé des flux illégaux, comme le rapportent nos collègues de Torrent Freak. « L'affaire inclut également 43 clients de l'organisation, pour visionnage illégal de services sur abonnement », indique le rapport de police.

Les consommateurs visés par les autorités

Cette information est quelque peu surprenante. En , par exemple, l'utilisation d'IPTV illégale est passible de 3 ans d'emprisonnement et d'une de 300 000€. Bien sûr, appliquer une telle règle est tout simplement impossible à moins de vouloir emprisonner des centaines de milliers de personnes, ce qui n'est ni souhaitable ni réalisable. Néanmoins, on peut constater que l'étau se resserre sur les consommateurs de ces services, et c'est sûrement le message que les autorités entendent faire passer en communiquant largement sur ce sujet.

Le cas de Steven Mills

En octobre dernier, la Premier League a mis en évidence un responsable IPTV bien connu aux UK : Steven Mills a également été reconnu coupable d'une infraction distincte pour avoir regardé les contenus illégaux qu'il fournissait à d'autres personnes; la cour a reconnu que son propre usage du service non autorisé constituait en soi une infraction séparée.

La stratégie française : cibler les gestionnaires de réseau

En France, les autorités ont choisi de ne pas s'attaquer aux clients mais plutôt aux gestionnaires de réseau. Régulièrement, des URL de sites de piratage sont fermées . Pour l'instant, cette stratégie n'a pas encore porté ses fruits et la consommation de contenus illégaux se poursuit.

Lire aussi  Avec sa nouvelle collection de Noël, Ikea va rendre votre salon cosy et raviver l'esprit de Noël (et c'est déjà disponible)

Les risques encourus par les utilisateurs d'IPTV illégaux

  • et peines de prison : Comme mentionné précédemment, en France, l'utilisation d'un IPTV illégal peut entraîner jusqu'à 3 ans d'emprisonnement et une amende de 300 000€. Bien que ces sanctions ne soient pas appliquées systématiquement, il est important d'en être conscient.
  • Atteinte à la vie privée : Les services IPTV illégaux peuvent ne pas respecter la confidentialité de leurs utilisateurs, et ainsi collecter et partager leurs informations personnelles sans leur consentement.
  • Mauvaise qualité et fiabilité : Les services IPTV illégaux peuvent offrir une qualité médiocre et être sujets à des interruptions fréquentes, ce qui rend leur utilisation moins agréable pour les consommateurs.
  • Manque de soutien : Les utilisateurs d'IPTV illégaux ne bénéficient généralement pas du soutien d'un service client ou d'équipe technique en cas de problème, contrairement aux services légaux et officiels.

Conclusion : un durcissement des actions contre l'IPTV illégale

En conclusion, on peut constater que les autorités grecques ont pris une position inédite en s'attaquant aux utilisateurs de services IPTV illégaux. Si cette stratégie n'est pas encore appliquée dans d'autres pays tels que la France, elle montre néanmoins la volonté des autorités de réprimer de plus en plus sévèrement ce type de pratiques. Les consommateurs doivent donc être informés des risques encourus en utilisant ce genre de services , et privilégier les offres légales disponibles sur le marché.

Florine-Malki
Florine Malki a une forte passion pour l'entrepreneuriat et elle est spécialisée dans la rédaction de contenus liés à l'entreprenariat, tels que des articles de blog, des livres blancs, des infographies et des études de cas. Elle est connue pour sa capacité à expliquer les concepts d'entrepreneuriat de manière simple et claire, et à transmettre ses connaissances à son public.