“Quoicoubeh” C’est quoi cette expression qu’on entends partout ?

Au début du mois de décembre 2023, le mot « Quoicoubeh » s'est répandu comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux et dans les cours de récréation. Cette qui intrigue autant qu'elle amuse a connu un succès viral, notamment grâce à TikTok. Mais quelle est la signification de ce mot si mystérieux ? Décryptage d'un phénomène linguistique.

Origine du mot « Quoicoubeh »

Pour ceux qui l'ignorent encore, le mot « Quoicoubeh » aurait inventé par un utilisateur de TikTok âgé de 22 ans et comptant près de 380 000 abonnés. Rapidement partagée sur la plateforme, cette expression est devenue un véritable buzz, repris en masse par les internautes, surtout parmi les plus jeunes.

Prononcée pour tromper, déconcerter ou provoquer

Selon Julie Neveux, linguiste française interrogée par le magazine Le Point, « Quoicoubeh » n'a pas de signification précise. Il s'agit davantage d'un jeu entre interlocuteurs consistant à utiliser cette expression pour piéger son vis-à-vis. Par exemple, on peut terminer une question avec un mot incompréhensible, tel que « T'as les cramptés ? » pour semer le doute chez l'autre personne. Si celle-ci ne connaît pas le subterfuge, elle demandera alors légitimement de répéter la question en disant « Quoi ? ». C'est à ce moment précis qu'elle tombe dans le piège sans s'en rendre compte.

Des variantes de l'expression « Quoicoubeh »

D'autres expressions telles que « Apayinye » ou « Hapayaye » sont également apparues sur les réseaux sociaux et ont connu un succès similaire auprès des adolescents. Tout comme « Quoicoubeh », ces nouveaux néologismes ne disposent pas non plus de sens propre et servent simplement à déstabiliser la personne avec qui l'on parle. Le but étant de susciter une ré, souvent amusée ou embarrassée, de la part de l'interlocuteur piégé.

  • Quoicoubeh : expression virale lancée sur TikTok pour piéger son interlocuteur
  • Apayinye : variante utilisée dans le même but que Quoicoubeh
  • Hapayaye : autre alternative pour tromper ou provoquer son vis-à-vis
Lire aussi  Cette nouvelle tendance TikTok pour "un bronzage rapide" fait polémique et inquiète les experts !

Un phénomène générationnel révélateur

Les expressions « Quoicoubeh » et ses dérivés illustrent bien le rapport entre les jeunes et les codes établis du langage. L'utilisation de ces mots semble refléter une volonté de bousculer les normes traditionnelles, tout en créant une forme d'appartenance à un groupe. En effet, ceux qui sont « dans le coup » et connaissent ces expressions peuvent évoluer aisément dans les discussions, tandis que ceux qui n'en ont pas connaissance se retrouvent isolés.

Une tendance ludique et éphémère ?

Cependant, il est peu probable que ces mots entrent véritablement dans le vocabulaire quotidien des locuteurs, surtout auprès des adultes. Ils semblent plutôt relever d'un aspect ludique et instantané, à l'image même de la plateforme TikTok. En somme, « Quoicoubeh » et ses dérivés constituent un exemple intéressant de la manière dont l'internet et les réseaux sociaux influencent notre utilisation du langage.

Aujourd'hui, il ne fait plus aucun doute que les plates-formes telles que TikTok jouent un rôle essentiel dans la diffusion de nouvelles expressions ou modes linguistiques. Au-delà de l'aspect humoristique, ce phénomène soulève des questions importantes sur l'évolution de nos modes de communication et la capacité du langage à se renouveler en permanence. « Quoicoubeh », « Apayinye » ou « Hapayaye » sont autant de manifestations concrètes de cette dynamique enclenchée par les réseaux sociaux et plébiscitée par les jeunes générations.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.