SMIC 2024 : Une augmentation est à venir très bientôt, voici son montant exact

Les travailleurs rémunérés au niveau du minimum et les apprentis dont le salaire est déterminé sur la base de celui-ci devraient voir leur rémunération augmenter de +1,7% au 1ᵉʳ janvier 2024. Cette hausse, bien qu'automatique, soulève des questions quant à son efficacité et à sa juste représentation des besoins des travailleurs concernés. Dans cet article, nous vous présentons les principales informations à retenir concernant cette évolution du salaire minimum en France.

Le salaire minimum en chiffres pour 2024

  • Montant horaire brut : Le montant horaire brut du SMIC devrait être fixé aux alentours de €10,48, contre €10,31 actuellement.
  • Montant mensuel net : L'estimation du salaire minimum net mensuel s'établirait autour de €1,406, comparé à environ €1,383 actuellement.
  • Montant annuel brut : Sur une base annuelle, le salaire minimum brut passerait donc à environ €21,322.80 en 2024.

Une hausse automatique sans coup de pouce supplémentaire

La hausse de +1,7% prévue au 1er janvier 2024 est en réalité une augmentation automatique du salaire minimum liée à l', que le gouvernement ne peut éviter. Cette méthode de calcul a critiquée par Sophie Binet, secrétaire générale de la CFDT : « Les véritables experts du salaire minimum sont les salariés qui sont de plus en plus nombreux à être payés à ce niveau. »

Les femmes, premières concernées par cette hausse

Actuellement, 17,3% des travailleurs français sont rémunérés au niveau du salaire minimum et cette proportion ne cesse d'augmenter. Malheureusement, les femmes sont les plus touchées par cette réalité : 57% d'entre elles perçoivent le salaire minimum alors qu'elles ne représentent pas la moitié des employés. Cette hausse automatique ne permet donc pas de répondre de manière adéquate aux besoins spécifiques des travailleuses concernées.

Lire aussi  Pour combattre l'inflation, le conseil de Michel Edouard Leclerc aux Français "Moi, je conseille au consommateur de..."

Une évolution insuffisante pour améliorer le pouvoir d'achat ?

Si l'augmentation du salaire minimum peut sembler bénéfique à première vue, il convient de s'interroger sur son impact réel sur le pouvoir d'achat des travailleurs concernés. En effet, la hausse des prix à la consommation et l'inflation peuvent rapidement venir annuler cet avantage. De plus, la revalorisation insuffisante du salaire minimum pourrait également contribuer à freiner la progression salariale, notamment pour les travailleurs occupant des postes dits intermédiaires.

Des revendications pour une revalorisation plus juste

Face à ces constats, certains syndicats et organisations appellent à une revalorisation du salaire minimum plus importante et plus équitable. Ils estiment que l'augmentation automatique basée sur l'inflation ne reflète pas les besoins réels des travailleurs et demandent au gouvernement de mettre en place un mécanisme permettant une hausse plus progressive et adaptée à la réalité économique.

Une hausse nécessaire, mais insuffisante

La hausse annoncée du salaire minimum en 2024 est certes une bonne nouvelle pour les travailleurs concernés, mais celle-ci reste insuffisante pour répondre pleinement aux enjeux d'égalité salariale et de pouvoir d'achat. Il est donc essentiel de continuer à se mobiliser pour une revalorisation du salaire minimum plus juste et plus adaptée à la réalité des travailleurs français.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.