Agirc-arrco : Voici combien vous allez perdre avec la suppression du bonus

La suppression de la prime pour ceux travaillant deux ans au-delà de l'âge légal de départ à la pourrait impacter le montant des pensions de certaines personnes. Nous présentons ici les résultats de trois simulations basées sur différents niveaux de revenus et expliquons les conséquences potentielles pour ces travailleurs.

Le cas d'un employé dont le salaire est constant tout au long de sa carrière

Prenons l'exemple d'une personne née en octobre 1963 ayant travaillé jusqu'à l'âge de 64 ans alors qu'elle aurait pu partir à la retraite à 62 ans avant la réforme. Avant cette dernière, par un départ à la retraite à 64 ans, elle bénéficiait de deux bonus :

  • Une augmentation de 10% de sa retraite complémentaire pendant un an;
  • Ceci équivaut à une hausse de 28 € par mois pendant une année.

Toutefois, avec la réforme, notre exemple doit désormais travailler jusqu'à l'âge de 62 ans et 9 mois, ajoutant deux trimestres supplémentaires afin d'obtenir sa pension complète. Il ne pourra plus percevoir un bonus supplémentaire sur sa retraite de base, et cela impactera principalement – à la baisse – le montant de sa pension.

L'impact pour une femme gagnant 2,500 € en fin de carrière

Comme précédemment mentionné, notre exemple prend l'exemple d'une travailleuse née en octobre 1963 et ayant travaillé jusqu'à l'âge de 64 ans.

  • Après la réforme, elle percevra moins qu'avant avec une pension diminuée de 49 € par mois pendant un an, soit une perte totale de 588 € sur cette période;
  • Avant la réforme, en travaillant deux années supplémentaires, elle bénéficiait d'un bonus de 8.75%, permettant un gain net de 101 € par mois;
  • Après la réforme, ce bonus sera réduit à seulement 5%, soit une perte de 43 € par mois pendant toute la durée de sa retraite.
Lire aussi  Allocation Veuvage : Quelles conditions pour toucher cette aide de 662€ mensuellement ?

La génération née en 1965 et après sera davantage impactée par cette mesure, qui ne s'applique qu'à partir de l'âge de 63 ans pour les parents ayant accumulé le nombre requis de trimestres pour une retraite complète.

Le cas d'un employé gagnant 4,500 € en fin de carrière

L'impact pour ce salarié né en octobre 1963 est similaire aux exemples précédents en termes de baisse du montant de la pension :

  • Avant la réforme, il bénéficiait d'un bonus Agirc-Arrco augmentant sa pension de 127 € pendant un an, soit un gain total de 1,524 € sur 12 mois;
  • Cependant, après la réforme, il subira une perte de 59 € par mois : son bonus passera en effet de 137 € à 78 € après la réforme.

Les travailleurs devront vérifier comment la suppression de la prime Agirc-Arrco impacteront leur pension afin d'évaluer si cela vaut le coup de travailler plus longtemps que l'âge légal pour minimiser les pertes potentielles. Il est donc important d'effectuer des simulations basées sur les revenus et les situations personnelles avant de prendre une décision quant au départ à la retraite.

En somme, ce sont bien les différentes générations qui seront impactées différemment par cette réforme et ces différentes simulations. Chaque situation sera unique en fonction du niveau de revenu, de la durée de cotisation et enfin de la génération concernée. Le dialogue entre le gouvernement et les partenaires sociaux dans les négociations relatives à la réforme des sera essentiel afin de protéger l'intérêt général tout en assurant un régime pérenne et équilibré pour toutes et tous.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.