Ne vous faites plus flasher, voici la marge d’erreur officielle de tous les radars en 2023

radar-marge-erreur

Les marges d'erreur des font souvent l'objet de débats et d'incompréhension chez les automobilistes. Pourtant, il est essentiel de bien comprendre ces données pour éviter les amendes et rester dans les limites de vitesse autorisées. Nous faisons le point sur les marges d'erreur en vigueur pour les radars fixes et mobiles en 2023.

Marge d'erreur des radars fixes

Pour les radars fixes, qui sont installés de manière permanente sur le bord des routes (avec signalisation obligatoire en amont), la marge d'erreur est de 5 km/h pour les vitesses inférieures ou égales à 100 km/h et de 5% pour les vitesses au-delà des 100 km/h. Pour vous donner un exemple concret, si vous roulez à 115 km/h sur une route limitée à 110 km/h, votre vitesse retenue sera de 109,5 km/h (115 – 5% de 115), ce qui vous évitera de passer par la case amende. Cette marge d'erreur technique permet de tenir compte des éventuelles imprécisions des radars ou des compteurs de vitesse comme nous le site du gouvernement.

Marge d'erreur des radars mobiles

En ce qui concerne les radars mobiles, embarqués dans des véhicules des forces de l'ordre et pouvant être utilisés en stationnement ou en circulation, la marge d'erreur est plus importante : 10 km/h pour les vitesses inférieures ou égales à 100 km/h, et 10% pour les vitesses supérieures à 100 km/h. Par exemple, si vous roulez à 130 km/h sur une route limitée à 130 km/h, votre vitesse retenue sera de 117 km/h (130 – 10% de 130). Les radars mobiles sont moins précis que les radars fixes, ce qui explique cette marge d'erreur plus importante. Il est donc important de bien prendre en compte ces différences lors de vos trajets.

Lire aussi  Retraites : De gros changements attendus au 1er Septembre 2023, voici les Français concernés

Précision des compteurs de vitesse

  • Le compteur de vitesse de votre véhicule n'est pas toujours précis. En effet, les constructeurs automobiles ont tendance à surestimer légèrement la vitesse de conduite, afin de garantir que le compteur ne sous-estime jamais votre vitesse réelle. Cette pratique, bien que surprenante, a une raison d'être.
  • Par exemple, si vous conduisez une Renault Clio sur une autoroute à une vitesse réelle de 130 km/h, le compteur de votre pourrait indiquer 137 km/h. Cette surestimation de 5% est intentionnelle et vise à garantir que le compteur ne sous-estime jamais votre vitesse réelle.
  • Il est donc recommandé de se baser sur un GPS nomade ou un avertisseur de dangers pour connaître sa vitesse exacte et éviter les sanctions liées au dépassement des limitations de vitesse.

Comment éviter les amendes ?

Voici quelques pour éviter de passer par la case amende lors de vos trajets :

  1. Respectez scrupuleusement les limitations de vitesse. Même si vous connaissez les marges d'erreur des radars, il est préférable de ne pas jouer avec les limites et de rester dans les clous imposés.
  2. Réglez votre régulateur ou limiteur de vitesse en fonction des limitations de chaque zone traversée. Ainsi, vous éviterez les dépassements involontaires et les mauvaises surprises.
  3. Utilisez un GPS nomade ou un avertisseur de dangers pour connaître votre vitesse exacte et anticiper les zones à risque.
  4. Enfin, soyez vigilant aux panneaux de signalisation et adaptez votre conduite en cas de conditions météorologiques défavorables (pluie, brouillard, neige).

En conclusion, il est essentiel de bien connaître les marges d'erreur des différents types de radars et de prendre en compte la possible imprécision de votre compteur de vitesse afin d'éviter les sanctions. En respectant les limitations et en adoptant une conduite responsable, vous réduirez considérablement les risques d'amendes et contribuerez à la sécurité routière.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.