“C’est surement l’arnaque du siècle…” L’employé pensait obéir à son directeur, il vire 23 millions d’euros à des escrocs

Les avancées technologiques ont donné naissance à des fraudes plus sophistiquées que jamais. Dans un récent événement survenu à Hong Kong, un employé d'un centre financier chinois a trompé par une fausse vidéoconférence utilisant la technologie deepfake. Croyant obéir aux ordres de ses supérieurs hiérarchiques, il a ainsi transféré près de 23 millions d'euros à des escrocs.

Un appel vidéo contrefait utilisant l'intelligence artificielle

L'employé en question pensait participer à une réunion virtuelle avec les cadres supérieurs de son entreprise. Toutefois, il ignorait que les participants à l' étaient en réalité des créations issues de l'intelligence artificielle, conçues dans le but de perpétrer une gigantesque fraude financière. Les arnaqueurs ont réussi à mener l'opération grâce au recours aux techniques de deepfake, qui permettent de créer des vidéos et des voix extrêmement crédibles de personnes existantes.

  • Au total, ce sont quinze transactions qui ont été effectuées par l'employé sur cinq comptes bancaires différents, pour un montant total de 25 millions de dollars américains, soit environ 23 millions d'euros.
  • Les cybercriminels ont utilisé des vidéos et des enregistrements audio accessibles publiquement sur YouTube pour créer les faux participants à la visioconférence.

La technologie deepfake à l'épreuve de la fraude

Le recours aux deepfakes dans cette affaire montre que cette technologie peut être détournée à des fins malveillantes. Elle soulève ainsi de nouvelles questions quant à la sécurité en ligne et la protection contre les de ce type.

Comment se protéger face à ces nouveaux défis ?

Face à cette nouvelle génération de fraudes en ligne, les internautes doivent redoubler de vigilance et adopter une approche critique de toutes les informations qui leur sont présentées. Voici quelques conseils pour se prémunir contre ce genre d'arnaques :

  • Vérifier les informations : Avant d'entreprendre toute action importante sur Internet, prenez le temps de vérifier les sources et de confronter les données qui vous sont soumises.
  • Connaitre les signaux d'alerte : Soyez conscient des techniques de manipulation et apprenez à repérer les indices qui indiquent qu'un message ou une vidéo pourrait être contrefait.
  • Utiliser des outils de sécurité en ligne : Equipez-vous d'un logiciel antivirus et d'une suite de sécurité Internet pour sécuriser votre connexion et vos appareils.
  • N'hésitez pas à contacter les services compétents en cas de doute ou si vous pensez être victime d'une fraude en ligne.
Lire aussi  Lidl fait un carton avec ses guirlandes terrifiantes pour Halloween à tout petit prix (moins de 5€)

L'importance de la sensibilisation

La meilleure arme contre ces menaces réside dans l'éducation et la sensibilisation des utilisateurs. Il est indispensable pour chacun de connaître les risques auxquels il s'expose sur Internet, les mécanismes qui les sous-tendent et les solutions pour se protéger. Ainsi informés, les internautes seront mieux armés pour repousser les tentatives d'escroquerie et préserver leur sécurité en ligne.

L'affaire du transfert trompeur à Hong Kong met en lumière les défis posés par l'évolution rapide de la technologie et les nouvelles formes d'escroqueries qu'elle engendre. Face à ces menaces, la vigilance, l'éducation et la sécurisation des outils numériques restent nos meilleures alliées pour lutter contre les cybercriminels et assurer une navigation en ligne sûre et sereine.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.