Des automobilistes Français utilisent cette astuce illégale pour échapper aux radars

En France, de nombreux conducteurs cherchent constamment des moyens d'éviter les amendes pour excès de vitesse. Si certains respectent scrupuleusement le code de la route, d'autres préfèrent utiliser des et stratagèmes pour tromper les dispositifs de contrôle routier, tels que les radars automatiques. Parmi ces astuces, on retrouve notamment les autocollants réfléchissants, vendus en ligne sous forme de paquets.

Les autocollants réfléchissants : une parade controversée

Ces stickers spécifiques sont présentés comme l'arme ultime pour éviter les radars. Ils sont principalement fabriqués à partir d'un matériau réfléchissant similaire à celui utilisé dans les panneaux de signalisation ou les vêtements de sécurité. Ainsi, lorsque le flash d'une caméra se déclenche, la lumière est directement renvoyée vers l'appareil, empêchant une capture claire de l'image de la plaque d'immatriculation. En temps normal, la manipulation de la plaque est invisible à l'œil nu.

  • Les caméras à flash : Elles utilisent la lumière visible pour photographier les véhicules en infraction, souvent la nuit, ce qui peut être éblouissant pour les conducteurs.
  • Les caméras infrarouges : Elles emploient une technologie permettant de capturer des images sans émettre de lumière visible, réduisant ainsi la gêne pour les conducteurs et permettant une détection plus discrète, de jour comme de nuit.

Des sanctions sévères pour ceux qui tentent de tromper les radars

L'article R413-15 du Code de la route prévoit des peines particulièrement lourdes pour ceux qui chercheraient à contourner les dispositifs de contrôle routier :

La détention ou le transport d'un produit susceptible de perturber le fonctionnement des appareils, instruments ou systèmes utilisés pour la détection des infractions aux règles de la circulation routière, ou permettre l'évasion à une telle détection est punissable d'une prévue pour les contraventions de la cinquième classe.

Lire aussi  A quel âge la carte d’identité est elle obligatoire ?

Les sanctions encourues sont les suivantes :

  • Une amende de 1 500 Euros
  • Le retrait de 6 points sur le permis de conduire
  • La suspension du permis de conduire
  • La confiscation du véhicule

Les forces de l'ordre conscientes de ces pratiques illégales

Il est important de souligner que les forces de l'ordre sont bien au fait de cette et savent comment la détecter, même en plein jour. Les autocollants réfléchissants ne sont donc pas seulement illégaux, mais ils présentent également un risque considérable pour ceux qui choisissent de les utiliser, puisqu'ils sont susceptibles d'être sanctionnés plus sévèrement que s'ils avaient simplement commis un excès de vitesse.

Les alternatives légales pour éviter les excès de vitesse

Au lieu d'opter pour des méthodes illégales et risquées, il est préférable de respecter le code de la route et d'utiliser des solutions légales pour maîtriser sa vitesse au volant. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • Les régulateurs de vitesse : Ils permettent de maintenir une vitesse constante sans l'intervention du conducteur.
  • Les limitateurs de vitesse : Ils empêchent le véhicule de dépasser une vitesse maximale prédéfinie.
  • Les assistants de conduite : Ces applications pour smartphones fournissent des informations en temps réel sur les limitations de vitesse et alertent le conducteur en cas d'excès.
  • L'éducation routière : S'informer régulièrement sur les nouvelles règles de circulation et participer à des stages de sensibilisation à la sécurité routière peuvent aider à adopter une conduite plus responsable.

En conclusion, il est essentiel de rappeler qu'il n'existe pas de solution miracle pour échapper aux contrôles de vitesse. Les astuces illégales comme les autocollants réfléchissants ne font qu'exposer davantage les conducteurs à des sanctions plus lourdes. Il est donc vivement recommandé de respecter les limitations de vitesse, pour sa propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.