Emploi des seniors, bientôt un temps partiel adapté aux plus âgés ?

En France, il existe un véritable « triangle des Bermudes » , où se perdent les seniors qui ne sont plus employés mais pas encore à la retraite. Bien que bon nombre d'entre eux soient inscrits à , cette situation ne satisfait pas le gouvernement. Face à ce constat, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, compte bien trouver des solutions. Parmi celles-ci, la mise en place d'un contrat à temps partiel pour les demandeurs d'emploi de plus de 55 ans.

La baisse trompeuse du chômage chez les seniors

Selon la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques), le taux d'emploi des personnes âgées de 55 ans et plus n'a cessé de progresser ces dernières années, passant de 37% en 2003 à plus de 56% en 2021. Cette hausse pourrait laisser penser que le taux de diminue mécaniquement dans cette tranche d'âge. Toutefois, cette baisse n'est pas vraiment une diminution puisqu'elle s'explique notamment par différentes réformes des systèmes de retraite qui ont entraîné un relèvement de l'âge moyen de départ à la retraite. En effet, en 2006, les personnes partaient en moyenne à la retraite à 61 ans contre 62,9 ans en 2021, maintenant ainsi les seniors dans l'emploi plus longtemps. Par ailleurs, le taux d'emploi des personnes âgées de 60 à 64 ans en France est près de 11 points inférieur à la moyenne européenne.

Privilégier les cotisations pour un salarié plutôt que les allocations chômage

Selon Bruno Le Maire, la France a trop longtemps pratiqué une politique d'exclusion des plus de 55 ans du marché du travail. Ce qui se faisait depuis des décennies ne fonctionne pas car on privilégie encore trop souvent le partage du travail entre les différentes générations. Résultat, les plus de 55 ans sont écartés du marché de l'emploi pour laisser place aux plus jeunes. Pour corriger cette situation qu'il juge être un immense gâchis, il propose notamment de mettre en place un dispositif de temps partiel amélioré pour les seniors.

Lire aussi  Métiers en L : la liste détaillé

Le mi-temps renforcé : Une solution pour faciliter la transition vers la retraite

Cette mesure consisterait à offrir la possibilité aux seniors de travailler 80% d'un temps plein, tout en percevant 90% de leur salaire et en cotisant pleinement pour leur retraite. Ainsi, ils pourraient effectuer une transition plus douce vers la retraite, tout en préservant leur dignité et leur apport économique. Cette idée n'est pas réellement nouvelle, comme le souligne l'économiste Bertrand Martinot : on parle depuis plusieurs années de la possibilité de faire passer les seniors à temps partiel.

En réalité, le dispositif proposé ressemble étrangement à celui créé dans les années 80, appelé « retraite progressive ». Cette formule permet aux employés de percevoir une partie de leurs prestations de retraite tout en continuant d'exercer leur emploi, sans que cela n'affecte leurs droits futurs à la retraite. Cependant, cette option ne séduit guère les seniors puisque moins de 15 000 personnes y ont recours chaque année.

Convaincre les entreprises de retenir les seniors

  • Pour que ce dispositif fonctionne, il serait nécessaire de convaincre les entreprises de l'intérêt de maintenir les seniors dans l'emploi plutôt que de les pousser vers la sortie. Cela implique de valoriser l'expérience et l'expertise des seniors, qui peuvent apporter une réelle plus-value à l'entreprise.
  • D'autres mesures pourraient être envisagées, comme l'amélioration des conditions de travail et la formation continue adaptée, afin de faciliter l'accès au mi-temps renforcé pour les personnes de plus de 55 ans.
  • Il est également essentiel d'adapter les mentalités sur le marché du travail afin d'éviter une stigmatisation persistante des seniors, qui sont souvent perçus comme coûteux et peu flexibles.
Lire aussi  Comment dénicher la meilleure offre d'alternance à Castres pour un apprentissage ?

Au-delà de ces propositions, il est important de souligner que la situation des seniors sur le marché du travail reste un sujet complexe et nécessite une approche globale pour y apporter des solutions efficaces. Le défi sera de parvenir à offrir aux seniors une transition sereine vers la retraite tout en leur permettant de conserver leur place dans le monde du travail.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.