Impôts : Ces 10 erreurs que beaucoup font pourrait vous coûter cher, voici comment les éviter

xr:d:DAF6JHW2BeI:1432,j:2584364933133136589,t:24041214

Il est toujours nécessaire de rester attentif lorsqu'il s'agit de remplir sa déclaration d'. Comme chaque année, certaines erreurs ou omissions peuvent être commises et causer quelques soucis avec l'administration fiscale. Voici les 10 erreurs principales à éviter pour votre déclaration d'impôts 2024.

1. Aliments non déclarés

Il est nécessaire de ne pas oublier de déclarer les pensions alimentaires que vous recevez ou payez. Celles-ci doivent être indiquées dans la bonne section du formulaire et ajoutées aux revenus pour ceux qui les perçoivent. N'oubliez pas que si vous recevez ou payez une pension alimentaire, vous devez toujours la déclarer.

2. Les enfants à charge en cas de séparation ou divorce

Si vous avez la garde exclusive ou principale de vos suite à une séparation ou un divorce, vous pouvez les inclure dans votre foyer fiscal. En revanche, si vous n'avez pas la garde de vos enfants, vous ne pouvez pas les inclure mais vous pouvez déduire la pension alimentaire versée. N'oubliez pas qu'en cas de garde partagée, les parts fiscales des enfants sont divisées équitablement entre les deux foyers.

3. Oubli des revenus des enfants à charge

  • Veillez à bien déclarer les revenus de vos enfants à charge, qu'ils soient mineurs ou majeurs rattachés à votre foyer fiscal.
  • Toutefois, n'oubliez pas les exonérations : jusqu'à 20 815 € pour les stages rémunérés et les apprentissages.

Inscrivez ces revenus aux côtés de vos salaires et autres revenus liés au travail sur votre déclaration.

4. Calcul erroné des frais de garde d'enfants

Les frais de garde d'enfants donnent à un crédit d'impôt jusqu'à ce que l'enfant ait 6 ans (nés après le 1er janvier 2017 pour la déclaration 2024). Deux erreurs courantes concernant ces frais :

  • Intégration erronée des frais de repas;
  • Inclusion des aides publiques reçues.
Lire aussi  Taxe Foncière 2024 : Enfin une bonne nouvelle pour les propriétaires

N'oubliez pas de demander une attestation aux centres de loisirs ou aux garderies périscolaires pour un enfant de 4 ou 5 ans, car ces montants sont rarement fournis autrement.

5. Réduction d'impôt pour les enfants scolarisés

Il est nécessaire de signaler tous les enfants qui étaient encore inscrits dans l'enseignement secondaire, lycée ou supérieur au 31 décembre 2023. Ils sont éligibles à cette réduction d'impôt. Vérifiez bien que ces informations sont correctes sur votre formulaire.

6. Ne laissez pas la « flat tax » vous priver d'un avantage fiscal !

La « flat tax », ou prélèvement forfaitaire unique, s'applique automatiquement à vos revenus du capital, mais saviez-vous qu'elle peut vous priver d'un avantage fiscal ? En effet, si votre taux d'imposition personnel est inférieur à 12,8%, il est plus intéressant de renoncer à la flat tax et d'opter pour le barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Dans ce cas, vos revenus financiers seront taxés à votre taux personnel, ce qui peut vous faire économiser de l'argent.

7. Déduction incorrecte des versements d'épargne retraite

Attention à ne pas commettre l'erreur fréquente, selon Oups.gouv.fr, concernant la déduction des versements d'épargne retraite. Il ne faut pas déduire le montant des cotisations directement du montant de vos salaires. La bonne marche à suivre est de les déclarer sur la page « Vos charges », rubrique « Épargne retraite », lignes 6NS, 6NT, 6NU ou 6RS, 6RT, 6RU.

8. Déduction erronée de charges

Faites attention à ne pas déduire des charges qui ne sont pas acceptées par l'administration fiscale. Consultez la liste des dépenses déductibles pour éviter les erreurs.

Lire aussi  Impôts 2024 : Voici les revenus à ne pas dépasser pour être exonéré par le fisc

9. N'oubliez pas de déduire votre abattement professionnel

Êtes-vous assistant familial, assistante maternelle ou journaliste ? Sachez que votre profession vous donne droit à un abattement forfaitaire spécifique pour tenir compte des frais liés à votre activité. Or, cet abattement n'est pas automatiquement pris en compte par l'administration fiscale. Il vous faut donc le déduire vous-même des salaires imposables pré-déclarés.

10. Parent isolé : n'oubliez pas la case T !

Vous êtes célibataire, divorcé, séparé(e) et vous vivez seul(e) avec vos enfants ? N'oubliez pas de cocher la case T sur votre déclaration de revenus ! En effet, si vous correspondez à la définition du « parent isolé », vous bénéficiez d'un avantage fiscal important : une demi-part supplémentaire. Cette demi-part permet de réduire votre impôt sur le revenu, un coup de pouce non négligeable pour votre budget.

Attention cependant : si vous vivez en concubinage, vous ne pouvez pas prétendre à cet avantage.

En faisant preuve de vigilance et en suivant ces conseils, vous éviterez les erreurs courantes et faciliter le traitement de votre déclaration d'impôts 2024.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.