Le gouvernement va verser une prime « pouvoir d’achat » de 800€ ! Êtes-vous concernés ?

Le a pris la décision d'offrir une prime de 800€ pour certains Francais ce qui pourrait rendre cette fin d'année beaucoup plus intéréssante. Cette mesure controversée suscite des réactions mitigées de la part des experts et du public. Voici ceux qui peuvent la toucher

L'octroi d'une « prime pouvoir d'achat » s'élevant à 800 €

Allouée avant la clôture de l'année 2023, une « prime de pouvoir d'achat » qui peut atteindre les 800 bruts est prévue pour tous les fonctionnaires percevant une rémunération n'excédant pas 3 250 euros bruts.

Cette mesure bénéficiera en grande partie aux fonctionnaires de la fonction publique d'État, soit approximativement la moitié de ces derniers, et de manière encore plus significative aux effectifs de la fonction publique hospitalière, avec 70 % des travailleurs jouissant de cette initiative.

Une hausse inattendue des salaires

Le gouvernement français a annoncé une augmentation massive des salaires des fonctionnaires à compter du 1er septembre que vous pouvez voir ici. Cette décision a été prise dans le cadre d'une stratégie visant à améliorer la qualité de vie des employés du secteur public et à renforcer l'attractivité de ces postes. Toutefois, cette mesure divise les experts et le public, qui s'interrogent sur son efficacité et sur les conséquences potentielles pour les finances publiques.

Revalorisation de 2,5 % sur l'échelle salariale pour l'ensemble du personnel public

L'index de rémunération de tous les fonctionnaires connaîtra un emballement de 2,5 %, en moyenne, grâce à deux leviers :

  • Une accélération de 1,5 % du point d'indice, effective dès juillet 2023,
  • Et une distribution de 5 points d'indice à chaque fonctionnaire à compter de janvier 2024, ce qui équivaut en substance à une hausse de 25 euros mensuels par agent.
Lire aussi  Quelles actions RSE mettre en place pour une entreprise responsable ?

Bonification salariale pouvant atteindre 7% pour les plus bas revenus

Une régulation ciblée sera mise sur pied pour aider ceux dont les salaires sont plus modestes. Soit un coup de pouce de 9 points d'indice, qui leur sera généreusement alloué.

Concrètement, ces corrections salariales promettent une hausse réelle pouvant grimper jusqu'à 7 % du salaire indiciaire d'un employé de catégorie C, durant la période s'étendant de janvier 2023 à janvier 2024, cela correspond approximativement à une augmentation de l'ordre de 120 euros.

Un coût important pour l'État

L'augmentation des salaires des fonctionnaires représente un coût conséquent pour l'État. Selon certaines estimations, cette mesure pourrait engendrer une dépense supplémentaire de plusieurs milliards d'euros par an. De nombreux experts s'inquiètent de l'impact de cette dépense sur le déficit public et la dette de la , déjà fragilisés par la crise sanitaire et les mesures de soutien économique mises en place ces dernières années.

En outre, certains représentants syndicaux estiment que cette hausse des salaires ne suffira pas à compenser les pertes subies par les fonctionnaires ces dernières années et appellent à des négociations plus larges sur le statut et les conditions de travail des agents publics.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.