Les milliers d’élèves de ces départements voient leur vacances de Pâques décalées

Le calendrier des scolaires pour les fêtes de Pâques a connu une modification exceptionnelle pour l'année 2024. Non seulement les dates ont été ajustées pour tenir compte des éventuelles nouvelles dispositions, mais également pour s'adapter aux spécificités locales de certaines régions.

Dates des vacances selon les zones

Pour rappel, la France continentale est divisée en trois zones distinctes pour organiser les vacances scolaires : A, B et C. Chaque zone connaît des dates différentes pour permettre un meilleur partage des lieux de villégiature et éviter les embouteillages sur les routes. Pour les vacances de Pâques en 2024, les trois zones sont concernées par des départs en congés échelonnés :

  • Zone C : du 6 au 21 avril inclus
  • Zone B : du 13 au 28 avril inclus
  • Zone A : du 20 avril au 5 mai inclus

Particularités régionales

Toutefois, cette année-là, quelques départements se distinguent par des dates spécifiques de vacances différentes de celles du calendrier général. Les étudiants de la région académique de Corse, regroupant les départements de la Haute-Corse et de la Corse-du-Sud, devront choisir entre deux périodes distinctes pour leurs congés. Ils auront ainsi une première semaine de vacances commune avec la zone B, puis une deuxième semaine décalée.

Des congés moins avantageux pour les Corses

Cette particularité s'explique surtout par le fait que ces étudiants ne bénéficieront pas des jours fériés qui tombent pendant la période habituelle des vacances scolaires. Il faudra alors attendre le 20 mai, lundi de Pentecôte, pour qu'ils puissent profiter d'un jour off. La population locale est directement impactée par cette décision : l'INSEE comptabilise environ 339 178 habitants en Corse en 2019, dont près de 48 000 élèves et un peu plus de 60 000 ménages avec . Dans les régions d'outre-mer, les calendriers sont également différents :

Lire aussi  Voici les appareils à ne surtout jamais brancher sur une multiprise

Martinique et Guadeloupe : des vacances plus précoces

En Martinique, les vacances débutent dès le 23 mars et couvrent la période du week-end de Pâques. De leur côté, les élèves guadeloupéens partent en congés un peu plus tard, à partir du 28 mars. Les vacances scolaires de ces deux territoires se terminent avant celles de la métropole.

La Réunion : des vacances décalées

Pour les jeunes réunionnais, les vacances sont programmées à deux moments bien distincts : une première semaine en mars, puis une autre en mai. Ce décalage s'explique par la saisonnalité propre aux Antilles et La Réunion : les mois d'avril et mai correspondent en effet à la basse saison, période durant laquelle les infrastructures touristiques sont généralement moins fréquentées.

Un calendrier à adapter ?

La problématique du calendrier des vacances scolaires, qui tient compte des spécificités locales et s'adapte aux différentes régions françaises, soulève la question de son aménagement pour une meilleure des flux de vacanciers. Certains experts préconisent un meilleur découpage des zones, tandis que d'autres plaident en faveur d'une répartition plus équilibrée des congés tout au long de l'année scolaire. Quoi qu'il en soit, il semble indispensable de trouver une solution qui permette à tous les élèves et leurs familles de profiter pleinement des vacances scolaires, sans pénaliser certaines régions qui rencontrent des problèmes inhérents à leur situation géographique ou sociologique. En attendant, les vacanciers devront se montrer attentifs aux dates fixées par le Ministère de l'Éducation Nationale et les recteurs d'académie, afin de planifier au mieux leurs congés et éviter toute déception.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.