« Une hausse de presque 8% » Ces 10 métiers vont voir leurs salaires augmenter fortement en 2024

hausse-2024

Dans le paysage salarial en constante évolution, certaines professions se démarquent par des perspectives de croissance salariale impressionnantes pour l'année 2024. Ce n'est plus un secret pour personne, le monde de l'emploi est en constante mutation. Face à cette réalité, il est capital de se tenir au courant des qui devanceront le peloton en termes de progression salariale dans les prochaines années.

Prenons un instant pour nous intéresser à ces 10 professions qui, selon les prévisions, connaitront une véritable inflation de leurs rémunérations d'ici 2024. Ce sont sans conteste les étoiles montantes de notre paysage professionnel. Et bien évidemment, une telle évolution est le résultat d'un équilibre complexe entre offre et demande sur le marché de l'emploi, l'évolution des compétences requises et bien sûr l'impact perpétuel de l'innovation et des progrès technologiques.

Notez bien que cette liste n'est pas figée. Le contexte économique, comme une étoile filante, peut changer de trajectoire à tout moment, influençant ainsi les métiers en vogue et ceux en déclin. Alors, sans plus attendre, plongeons dans le détail de ces professions prometteuses.

Les professions qui bénéficieront le plus de ces hausses… ainsi que les rémunérations potentielles prévues pour l'année 2024.

Assurément, ce sont des nouvelles réjouissantes pour les travailleurs. Suite à des montées sans précédent des en 2023 (+4,5% en moyenne), l'année 2024 s'annonce sous les auspices des hausses significatives. C'est la principale conclusion de l'étude dévoilée le jeudi 14 septembre par le cabinet de recrutement international PageGroup sur le futur panorama salarial de 2024. Sur les 850 professions analysées dans 26 secteurs d'activités, certains se préparent à offrir des hausses salariales bien au-dessus de la moyenne générale, dans l'espoir d'attirer les candidats les plus qualifiés.

Quatre secteurs d'activités, qui connaissent une dynamique particulièrement remarquable sur le marché de l'emploi, ont été mis en lumière par le cabinet de recrutement : les profils d'ingénieurs et de techniciens, les secteurs de l'IT et du numérique, les professions de la comptabilité et des finances, et enfin les emplois dédiés à la Responsabilité Sociétale et Environnementale (RSE).

Ces secteurs restent hautement dynamiques et persistent à souffrir d'une pénurie de candidatures« 

Isabelle Bastide, présidente de PageGroup France.

« Ils sont le moteur du développement de nouvelles compétences, particulièrement celles liées à l'intelligence artificielle et catalysent l'intensification des aspirations des candidats en termes de flexibilité.” Voici alors les professions dans ces secteurs sous pression dont les salaires vont décoller en 2024. Il est à noter que l'ensemble des rémunérations mentionnées sont exprimées en salaire brut annuel pour la période de 2024.

Lire aussi  Gérant d'hôtel : comment optimiser le nettoyage des chambres ?

Les profils spécialisés en ingénierie et technicité

  • Agents de maintenance technique : Un débutant dans le métier de technicien de maintenance peut espérer un revenu annuel variant entre 28.000 et 32.000 euros. Cinq à dix ans de pratique professionnelle peuvent accroître ses émoluments pour se situer entre 40.000 et 45.000 euros. En perspective pour 2024, une hausse moyenne salariale estimée entre 4% et 8% par rapport à l'année précédente, 2023.
  • Leader en qualité, hygiène, sécurité et environnement (QHSE) :Pour ce rôle crucial, le salaire initial s'échelonne entre 55.000 et 60.000 euros bruts par année. Après une décennie d'investissement professionnel, ces acteurs qualifiés pourront envisager un revenu annuel fluctuant entre 75.000 et 85.000 euros. L'évolution salariale moyenne de 2024 est supposée être située entre 9% et 11% par rapport à celle de 2023.
  • Dirigeant technique des initiatives opérationnelles :Sur ce poste central, les rétributions initiales se situeront entre 85.000 à 95.000 euros, pour culminer jusqu'à 130.000 euros suite à 10 ans d'immersion dans le métier. Pour 2024, la progression salariale moyenne sur l'année pourrait osciller entre 6% et 8%.

« D'ici 2024, la vigueur des sociétés industrielles en matière d'embauche est attendue pour rester soutenue, stimulée par des plans expansifs concernant la réindustrialisation, l'émergence fulgurante des énergies vertes, la digitalisation croissante du matériel industriel et un agencement générationnel caractérisé par de nombreux départs à la retraite », souligne Pagegroup. Dans ces circonstances, les domaines professionnels de la maintenance, du service après-vente, du QHSE (qualité, hygiène, sécurité, environnement), de même que la production resteront sous tension, du fait d'un manque de compétences qualifiées sur le marché. »

Lire aussi  "Je gagne 2742€ net par mois avec un CAP, c'est le top..." Ces 7 métiers qui payent très bien avec peu de formation

La sphère florissante de l'informatique et du numérique

  • Expert cloud. Grâce à leurs compétences de pointe, ces professionnels pourront espérer entre 55 000 et 70 000 euros après une expérience de deux à cinq ans à l'horizon 2024. Avec dix ans d'expérience à leur actif, le salaire grimpant aux alentours de 85 000 euros. Les augmentations demeurent significatives avec une progression de 7 à 13% par rapport à 2023.
  • Ingénieur DevOps. Ces experts ont pour mission d'instaurer des outils et des processus tout en conciliant les exigences à chaque stade du développement d'un logiciel. Les prévisions pour l'année prochaine tablent sur des salaires oscillant entre 55 000 et 70 000 euros après deux à cinq ans de pratique, ce qui représente une hausse notable de 10 à 15% en comparaison à 2023.
  • Pentester. Acteur clé de la sécurité informatique, son travail consiste à prévenir et à endiguer au maximum les failles susceptibles de perturber un système informatique. En début de parcours professionnel, un pentester peut percevoir entre 40 000 et 50 000 euros, soit une hausse de 13% par rapport à 2023. Pour les profils ayant entre deux à cinq ans d'expérience, le salaire fluctue entre 45 000 et 60 000 euros, une augmentation de 9 à 13%.

Ainsi s'exprime PageGroup : « Le recrutement dans le domaine de l'informatique est confronté à une pénurie de talents bien plus critique que dans n'importe quel autre secteur. Face à ce défi, les entreprises sont amenées à revaloriser leurs offres d'embauche (salaire, flexibilité, apprentissage…) pour demeurer compétitives aux yeux de ces talents. »

Explorer la sphère professionnelle de la comptabilité et de la finance

  • Le gardien des comptes : le comptable général. Le seuil initial de rémunération pour un comptable général en phase d'entrée de carrière oscille généralement entre 30.000 et 35.000 euros. Au bout de cinq à dix ans d'expérience en revanche, on voit la balance se pencher vers des rémunérations de l'ordre de 40.000 à 45.000 euros. Un sursaut notable de 10% pour cette catégorie professionnelle en comparaison de l'année 2023.
  • L'auscultateur des dépenses : le contrôleur de gestion. En 2024, nous anticipons que la courbe salariale pour un contrôleur de gestion novice s'élèvera en moyenne entre 35.000 et 40.000 euros. Les pionniers de ce domaine, forts de cinq à dix ans d'expérience, peuvent s'attendre à des salaires caracolant entre 55.000 et 80.000 euros.
Lire aussi  Pourquoi j'ai décidé de réaliser un bilan de compétences ?

“L'année 2024 prévoit toujours une forte traction du marché de l'emploi dans les domaines de la comptabilité et de la finance. Le vent de digitalisation soufflant sur le secteur maintient cette attraction, assure le groupe PageGroup. Les employeurs continuent d'afficher leur besoin en talents capables de gérer des projets et orchestrer la transformation, pour soutenir la dynamique de développement des directions financières. »

Zoom sur les métiers associés à la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

  • Directeur/ Responsable du développement durable / RSE : Il est intéressant de remarquer que, pour les individus ayant une expérience se situant entre 0 et 6 ans en cette qualité, l'échelle salariale oscille entre 60.000 et 80.000 euros. Soulignons toutefois que ces rétributions peuvent excéder ces chiffres si le poste comporte une envergure internationale. Les salaires grimpent même au-delà de la barre des 100.000 euros pour les profils fort d'une expérience dépassant la décennie.
  • Un Consultant chevronné en RSE : Ces rôles très convoités, tant par les cabinets que les compagnies, sont en passe de connaître des augmentations remarquables. Les candidats ayant amassé six ans d'expérience peuvent envisager des salaires flirtant avec les 65.000 euros.

La compétence en RSE devient de plus en plus incontournable. Cette spécialité, autrefois jugée marginale, s'affirme maintenant comme un levier stratégique pour les dirigeants d'entreprise qui sont confrontés à un double enjeu, comme l'a relevé le PageGroup. D'un côté, sans une politique RSE concrète, les compagnies ont du mal à attirer des candidats de plus en plus attentifs à la recherche de sens et à l'impact de leur . De l'autre, les entreprises sont aux prises avec une carence notable en profils expérimentés et formés en matière de RSE.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.