Une nouvelle aide de 6000€ pour l’achat d’une moto neuve pourrait vous être accordée, voici les conditions !

Clément Beaune, le ministre chargé des Transports, a annoncé la mise en du contrôle technique pour les véhicules à deux roues, il a en outre proclamé une augmentation de la prime à la conversion pour ces mêmes véhicules. Qui a le droit à cette prime à la conversion et comment en bénéficier ?

Un lot de consolation pour les motards ?

Au moment où l'administration a récemment validé l'introduction dès 2024 du contrôle technique pour les deux roues, une mesure instaurée par l'union européenne en 2014, Clément Beaune, le ministre chargé des Transports, a dévoilé sur Brut une majoration de la prime à la conversion pour les motards.

Afin de favoriser l'approbation par les amateurs de motocyclettes de cette contrainte instaurée pour les motos à partir de 2024, l'exécutif a proclamé que le montant de la prime à la conversion peut désormais s'élever jusqu'à 6 000 , comparativement à 1 100 précédemment.

Un soutien financier qui va aider à amortir la dépense liée à l'acquisition d'un nouveau véhicule moins polluant ou à propulsion électrique et donc garantir un parc de motos et scooters moins polluant que l'existant, aujourd'hui un grand nombre sont excessivement polluants en comparaison avec les modèles les plus récents.

Lire aussi  Rappel Produit : Ce lait pour bébé vendu chez Auchan ne doit être consommé sous aucun prétexte !

Les critères d'obtention de l'aide seront restreints

Bien que cette nouvelle annonce soit extrêmement attirante, il faut noter que tout le monde ne peut pas y prétendre, l'État ayant établi des critères précis qui restreignent l'accès à cette aide. Pour y avoir droit, les ménages et le nouveau véhicule doivent répondre à des critères bien définis.

  • Le montant de l'aide ne devra pas représenter plus de 40% de la valeur totale du véhicule
  • La moto achetée doit posséder une performance supérieure à 11 kw.
  • L'aide sera donnée aux citoyens dont le revenu fiscal de référence n'excède pas 14 089€ par part.

Clément Beaune a expliqué que le coût d'un contrôle technique serait approximativement de 50€, contre 78€ pour une . Le contrôle technique pour les deux-roues devra dans un premier temps être réalisé tous les 5 ans avant de tomber à 3 ans. Aussi, il y aura bien moins de points de vérification que dans les voitures, 4x moins d'après le ministre.

« Pour garantir sa pertinence, le CT2R se concentrera sur la sécurité, la diminution des nuisances sonores et le contrôle des émissions et pour optimiser sa simplicité et son efficacité, nous suggérons de diviser par quatre le nombre de points de contrôle par rapport aux contrôles techniques des voitures »

Ministère des Transports, Le 24 Juin 2023

Une opposition qui se fait sentir

Malgré les mesures compensatoires, l'administration a du mal à persuader les usagers de la route. « Nous prévoyons de manifester, de lancer des actions choc parce que nous continuons à nous opposer » a affirmé Jean-Marc Belloti, le coordinateur de la Fédération française des motards courroucés (FFMC) au Figaro.

À la conclusion de l'année dernière, l'administration a déjà été amenée à rétropédaler et à retirer le projet suite à de vives protestations des motards.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.