Ces 3 banques bien connues des Français vont disparaître du pays, voici pourquoi

L'année 2024 va marquer un tournant majeur dans le paysage bancaire français avec la fermeture définitive de trois banques, dont deux en ligne. Des millions de clients seront concernés par cette évolution et devront s'adapter à ces changements qui entraîneront des perturbations importantes telles que la suppression de données personnelles, l'interruption de services, et bien sûr, le transfert de comptes bancaires et de produits d'épargne.

Fermeture imminente des banques et impact sur les clients

Orange Bank, une en ligne détenue par un opérateur téléphonique bien connu, a prévu de fermer ses portes en 2024, affectant environ 800 000 clients. Cependant, un plan est en place pour que ces clients ne soient pas abandonnés. Un dialogue avec BNP Paribas est en cours pour déplacer les comptes, les produits d'épargne, les prêts et autres services bancaires vers Hello Bank, la banque en ligne de BNP Paribas. Cependant, cette transition nécessitera une action de la part des clients, qui devront faire une demande à la BNP ou choisir une autre banque.

Ma French Bank, la banque en ligne de La Banque Postale avec près de 700 000 clients, prévoit également de cesser ses activités. Bien qu'aucune date officielle de fermeture n'ait été fixée, il est prévu que cela se produise avant la fin de l'année. La Banque Postale encourage déjà ses clients à ouvrir un compte avec l'entité parente.

Enfin, HSBC France, qui a été acquise par My Money Group, n'existe plus en France depuis le 1er janvier 2024. La banque a été rebaptisée CCF ( Commercial de France), et tous les comptes et services bancaires des 800 000 clients de HSBC ont été transférés à CCF. Cela a entraîné de nombreux changements pour les clients, notamment un nouveau numéro de compte, un nouveau RIB, un nouvel IBAN et de nouveaux identifiants pour l'accès en ligne.

Lire aussi  Avis sur Trade Republic

En 2024, trois établissements bancaires fermeront leurs portes en France, affectant ainsi des millions de personnes. Parmi celles-ci figurent notamment deux banques en ligne qui, suite à leur disparition, verront leurs sites web et applications disparaître progressivement. Les clients disposant de comptes dans ces structures se verront contraints de trouver des solutions pour sauvegarder leur RIB, leur IBAN et leur identifiant de connexion nécessaire pour accéder à leur client.

Solutions envisagées pour accompagner les consommateurs

Cependant, afin d'éviter trop de désagréments aux clients impactés, des options sont à l'étude pour garantir la meilleure transition possible. Par exemple, des discussions sont actuellement menées avec BNP Paribas en vue de transférer les comptes, produits d'épargne et crédits de l'une des banques en ligne vers Hello Bank, une structure appartenant au même groupe.

Préparation et anticipation des changements à venir

Les clients affectés doivent se préparer à ces transformations majeures du paysage bancaire français, car elles auront un impact non négligeable sur leur vie quotidienne, leurs finances et leurs relations avec leur fournisseur de services financiers. Pour ce faire, il est essentiel de rester informé des dernières actualités émanant des banques concernées et de prendre les mesures nécessaires pour protéger ses données, se familiariser avec les nouveaux systèmes et garantir une transition en douceur.

Conseils pour aborder la fermeture de ces banques

  • Rester à l'écoute des communications officielles et suivre les instructions fournies par la banque concernée
  • Noter ses numéros de compte, RIB et IBAN avant la suppression éventuelle des services en ligne
  • Se préparer à contacter les organismes et entreprises concernés pour mettre à jour les informations relatives à son compte bancaire (employeur, prestataires de services, etc.)
  • Envisager un transfert vers une nouvelle banque dans les cas où cela serait recommandé ou nécessaire
  • Découvrir et s'adapter aux nouvelles applications et plateformes proposées par la nouvelle structure bancaire accueillant les clients transférés
Lire aussi  Épargne : Pourquoi la hausse du livret A n'est pas une bonne nouvelle pour les Français ?

Face à ce bouleversement sans précédent de la sphère bancaire française, il est primordial que les consommateurs soient informés et préparés aux changements à venir pour ainsi continuer à gérer leurs finances de manière optimale.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.