Combien gagne un boulanger en 2023 ?

La boulangerie est un métier clé de la française. Avec près de 39 000 boulangeries à travers le pays, cet artisanat reste essentiel dans l'économie du pays. Le chiffre d'affaires généré par cette activité représente environ 11 milliards d' annuellement en France. Dans cet article, découvrez les perspectives offertes par ce secteur ainsi que la grille salariale en vigueur.

Le dynamisme du marché français de la boulangerie

Selon les données de l'Altares, en 2022, l'ouverture des boulangeries a dépassé le nombre de fermetures, preuve de la viabilité du marché. La Confédération Nationale des Boulangeries et Pâtisseries précise également que le chiffre d'affaires moyen par entreprise est estimée à 273 000 euros hors taxes. En raison de l'importance accordée à cette activité économique en France, il existe de nombreuses opportunités d'emploi pour ceux qui souhaitent travailler ou se reconvertir dans le domaine de la boulangerie.

Des formations variées pour intégrer le secteur

  • Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP)
  • Brevet des Métiers d'Art (BMA)
  • Brevet Technique des Métiers (BTM)
  • Mention Complémentaire (MC)

N.B. : Il est à noter que ces formations peuvent être suivies en alternance, ce qui permet d'acquérir une expérience professionnelle pratique tout en apprenant les métiers de la boulangerie.

La grille salariale des métiers de la boulangerie

Les travailleurs du secteur de la boulangerie sont soumis à une échelle de rémunération précise et réglementée. Ainsi, on compte 12 niveaux de salaires en fonction du niveau hiérarchique occupé.

Le salaire des ouvriers

  • Personnel de fabrication sans CAP ou Certificat d'Etudes Professionnelles (CEP) : 1 777 euros bruts mensuels minimum
  • Boulanger avec un CAP ou Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) : 1 795 euros bruts par mois
Lire aussi  En rentrant chez lui, cet homme voit sa porte d'entrée fracassée, il fait ensuite une découverte terrifiante à l'intérieur de sa maison

Rémunération des cadres et managers

En ce qui concerne les responsables de boulangerie, leurs salaires augmentent proportionnellement à leurs responsabilités. Ainsi, pour un chef de service de niveau 1, le salaire annuel brut minimum est de 37 646 euros, soit 3 137 euros par mois. Les directeurs de boulangerie de niveau 2 perçoivent quant à eux au moins 54 016 euros par an, soit 4 501 euros mensuels.

Les avantages supplémentaires : primes et indemnités offerts par les métiers de la boulangerie

En dehors des salaires réguliers, des et indemnités s'ajoutent à la rémunération des travailleurs du secteur. Par exemple, les ouvriers bénéficient d'une prime d'ancienneté après un an de travail chez le même employeur. De plus, une indemnité appelée « chou blanc » peut être versée lorsque l'employé se présente à l'heure au travail mais que son supérieur décide qu'il n'est pas nécessaire pour la journée. Cette indemnité correspond alors à 8 heures de salaire pour le boulanger concerné. Le secteur de la boulangerie offre non seulement de nombreuses opportunités professionnelles en France, mais aussi des conditions salariales attractives en fonction des responsabilités et niveaux d'expertise requis pour chaque poste. Si vous êtes intéressé par cette filière, pensez à vous renseigner sur les différentes formations proposées et considérez l'intérêt des contrats en alternance pour valoriser votre expérience pratique tout en acquérant des compétences théoriques solides.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.