Comment optimiser les frais comptables de votre SCI ?

La nature de l'activité que mène une société civile immobilière (SCI) lui permet de réaliser d'importants bénéfices. Une grande partie de ces revenus sont investis dans le paiement des , honoraires des prestataires de la société et matériels professionnels. Ces dépenses pèsent lourdement sur les ressources des structures. Il faut alors optimiser les frais comptables pour garantir la pérennité financière de l'entreprise. Comment y arriver ?

Le choix du bon expert-comptable pour votre SCI

La hausse des frais comptables de votre SCI est peut-être due à des dépenses exagérées ou superflues. En fonction de leur importance, ces charges doivent être supprimées ou remplacées par des solutions plus économiques.

L'intervention d'un expert-comptable est nécessaire pour prendre une bonne décision. Il consulte les contrats de prestation de services, factures et relevés bancaires pour se faire une idée des différentes charges de votre SCI. Ensuite, il les analyse pour identifier les éventuelles sources d'économies. Des mesures comme la renégociation des honoraires des prestataires sont alors mises en place pour réduire les coûts.

En plus d'être utile pour la réalisation de l'audit des dépenses de votre société, ce professionnel est également un excellent allié pour gérer toutes les tâches comptables. Son expertise l'aide à bien choisir les outils adéquats pour les opérations et à les effectuer sans erreurs. Cela vous met à l'abri des conséquences d'une mauvaise comptabilité (amende de 500 000 euros et une peine d'emprisonnement de 5 ans).

Il peut aussi mettre ses compétences à l'œuvre pour suivre les dépenses de votre SCI afin d'identifier en temps réel les éventuels écarts. Pour éviter les dépassements budgétaires et optimiser ainsi les frais comptables d'une SCI, l'expert-comptable apporte alors les mesures correctives nécessaires.

Lire aussi  Taxe foncière 2023 : voici la date butoire pour la déclaration ?

La négociation des honoraires comptables pour votre SCI

La collaboration avec un expert en comptabilité est importante pour le bon fonctionnement de votre société. Les honoraires qu'il vous facture peuvent cependant être au-delà de ses prestations. Si c'est le cas, revoyez les tarifs du professionnel pour minimiser les dépenses de votre structure.

Pour cela, faites le point de vos besoins en comptabilité. Insérez ensuite uniquement dans le contrat les tâches pour lesquelles l'intervention d'un expert est indispensable afin de réduire les coûts. Vous pouvez aussi regrouper tous ses services (conseil, fiscalité, comptabilité…) pour créer une dépense unique. Pour minimiser les frais comptables d'une SCI, jouez également sur les modalités de facturation du prestataire et optez par exemple pour un paiement au résultat.

Si votre société civile immobilière n'a pas encore un comptable, la négociation consistera toutefois à rechercher la meilleure offre, après l'étape de l'évaluation des besoins. Allez vers plusieurs cabinets et présentez-leur votre cahier de charges. Comparez les différents devis reçus. Choisissez enfin le contrat qui a un bon rapport qualité-prix avec des références clients satisfaisantes.

frais comptables de votre SCI

Comprenez les bases de la comptabilité pour réduire les interventions

Le recours à un expert n'est pas indispensable pour réaliser toutes les tâches comptables de votre entreprise. Vous pouvez effectuer les plus simples (comme classer les charges et revenus) en interne pour réduire les honoraires de ce professionnel. Pour cela, vous avez besoin de savoir comment gérer la comptabilité d'une SCI.

L'écriture comptable représente les différentes entrées et sorties de liquidités de votre structure. Elle est sous la forme d'un tableau et pour chaque type de mouvement financier qu'elle prend en compte, vous devez préciser :

  • montant,
  • origine,
  • destination du flux,
  • mode de règlement,
  • références de la pièce justificative.
Lire aussi  Pourquoi les quartiers riches sont presque toujours à l'ouest des villes ?

Le solde de la trésorerie doit être mentionné à la suite de ces données. En plus de cette opération, vous devez effectuer une déclaration fiscale pour informer les autorités compétentes de vos frais déductibles et revenus. Réalisez le bilan comptable pour avoir un aperçu de la situation financière de votre société en fin d'année. Pour cela, recherchez la différence entre les charges et dépenses.

Faites aussi le compte de résultat pour savoir si votre SCI a connu une perte ou un bénéfice sur une période de votre choix. Effectuez au moins une fois par an l'inventaire de votre société. Le plan de compte est nécessaire pour réaliser efficacement toutes ces tâches. C'est un outil de numérotation qui permet d'enregistrer et de classer les opérations comptables.

L'organisation et la numérisation des tâches comptables

Il est difficile d'avoir une vue d'ensemble de vos dépenses et de les contrôler si les informations financières de votre SCI sont dispersées. Pour cette raison, optez pour un système de de base de données qui vous aidera à réunir toutes vos ressources comptables en un seul lieu. Cette démarche facilite aussi vos prises de décisions et l'accès aux informations pour vos collaborateurs.

Vous avez également besoin de logiciels pour réaliser les tâches comptables récurrentes comme l'édition des relevés de compte, la génération des états financiers et la saisie des factures. Ils offrent la possibilité de gagner du temps et de l', car les opérations sont désormais automatisées. Ces outils réduisent aussi les risques d'erreurs, ce qui évite de faire grimper les frais.

Lire aussi  Immobilier : Les secrets pour augmenter votre apport en capital grâce à votre famille !

En plus de mettre en place des logiciels spécialisés, vous devez aussi faire la tenue régulière des comptes. Cela permet d'anticiper les éventuels problèmes de trésorerie. Établissez alors un calendrier pour réaliser cette opération. Déléguez une personne pour s'en occuper.

Optez pour le régime fiscal adapté

Le régime de l'impôt sur le revenu (IR) s'applique par défaut quand vous créez une SCI en raison de la nature civile de ses opérations. Il est recommandé quand vous vous occupez de la gestion de quelques biens immobiliers. L'IR vous exonère d'impôt si vous détenez un immeuble depuis 22 ans au moins et que vous devez procéder à sa cession. Vous ne payez pas de prélèvements sociaux si le temps de possession est de 30 ans minimum. Chaque associé bénéficie aussi d'un abattement fiscal de 30 % et est taxé sur 70 % de ses revenus fonciers s'ils sont inférieurs à 15 000 euros.

La loi vous permet aussi d'opter pour le régime de l'impôt sur les sociétés (IS). Il est cependant aussitôt appliqué à une SCI si elle mène une activité commerciale comme la location meublée. Son avantage est que les associés peuvent choisir de soumettre leurs gains à l'imposition à la tranche marginale à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire obligatoire.

Vous êtes également uniquement imposés sur les dividendes versés avec un abattement de 40 % qui est appliqué. Vos frais d'amortissement sont aussi déductibles.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.