Contrôle Technique : Combien de temps peut-on rouler s’il est périmé ?

Le contrôle technique est une obligation légale pour tous les véhicules qui circulent en France. Il doit être réalisé tous les deux ans. Ça peut arriver d'oublier de le renouveler à temps, mais qu'est-ce qu'on risque ? Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur les conséquences d'un contrôle technique périmé et comment y remédier.

Un contrôle technique périmé peut représenter un danger

Conduire avec un contrôle technique périmé présente plusieurs risques :

  • Des problèmes mécaniques non détectés, pouvant entraîner des accidents de la route.
  • Une augmentation de la pollution atmosphérique due à un mauvais entretien du véhicule.
  • Un refus de prise en charge par l'assurance en cas d'accident.

Les sanctions encourues

Si vous êtes contrôlé par les forces de l'ordre et que vous ne pouvez pas justifier de la validité du contrôle technique de votre , vous vous exposez à des sanctions :

  • Une forfaitaire de 135€, pouvant être majorée à 375€ si elle n'est pas payée dans les délais.
  • La possibilité d'une immobilisation du véhicule et sa mise en fourrière jusqu'à régularisation.
  • Une obligation de repasser le contrôle technique dans les 7 jours suivant la constatation de l'infraction.
  • En cas d'accident, l'assurance peut refuser de prendre en charge les dommages si le véhicule n'est pas en conformité avec la réglementation.

Que faire en cas de contrôle technique périmé ?

Si vous réalisez que votre contrôle technique est périmé, il convient de prendre les mesures nécessaires pour y remédier rapidement :

Lire aussi  Linky : La justice ordonne à Enedis la désistallation d'un compteur, voici ce que ca implique

Prendre rendez-vous immédiatement

Ne tardez pas à prendre un rendez-vous dans un centre agréé. En cas de contrôle, vous pourrez justifier d'avoir pris des dispositions pour régulariser la situation.

Présenter le véhicule au contrôle volontairement

Si vous n'avez pas encore contrôlé par les forces de l'ordre, vous pouvez présenter votre véhicule en contrôle volontaire. Cette démarche prouve votre bonne foi et peut éviter certaines sanctions.

Effectuer les réparations nécessaires

Si le contrôleur constate des anomalies lors du contrôle, vous devez effectuer les réparations nécessaires puis repasser une contre-visite dans les délais impartis (généralement 2 mois). En conclusion, il est crucial de respecter les échéances du contrôle technique pour ne pas mettre en danger la sécurité routière et éviter les sanctions administratives. N'oubliez pas de noter la date de votre prochain contrôle et d'entretenir régulièrement votre véhicule pour être en conformité avec la législation en vigueur.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.