« Pourquoi je n’arrive pas à emprunter ? » : Les banques privent les seniors aisés de crédit, la colère gronde !

senior-immobilier-pret-refuse

Face à un marché immobilier en crise, de plus en plus de seniors aisés éprouvent des difficultés à obtenir un pour l'achat d'un . Cette situation révèle des contradictions dans le système bancaire actuel et suscite la colère de ces potentiels acquéreurs.

Une crise qui touche même les ménages aisés

Dans le contexte du marché immobilier actuel, trouver le bien idéal est une étape difficile, mais il semblerait que vendre son ancien logement ou obtenir un crédit pour financer le nouveau soit encore plus compliqué.

De nombreuses personnes se retrouvent ainsi coincées entre deux transactions, incapables de vendre leur bien et d'emprunter pour un nouvel achat. Cela concerne notamment des seniors aisés qui n'arrivent pas à emprunter auprès des banques, malgré leur solvabilité. Parallèlement, de nombreux biens subissent des décotes importantes, même lorsqu'ils ont été entièrement rénovés.

Des seniors pénalisés par leur âge et leurs revenus

La principale raison de cette situation paradoxale réside dans les critères d'octroi de crédit appliqués par les banques. Celles-ci sont généralement réticentes à accorder un prêt immobilier aux seniors, en raison de leur âge avancé et des risques de santé associés. Les seniors disposant de revenus élevés peuvent également être pénalisés par les plafonds d'endettement imposés par les banques, qui limitent ainsi le montant qu'ils peuvent emprunter.

Des critères discriminatoires ?

Certains estiment que ces critères sont injustes et discriminatoires à l'égard des seniors, qui ont pourtant les moyens de rembourser leur emprunt. Ils dénoncent également un manque de flexibilité de la part des banques, qui refusent de prendre en compte la situation financière globale des emprunteurs potentiels, comme par exemple leurs revenus locatifs ou leurs placements financiers.

Lire aussi  Devenir propriétaire en France en 2023, un doux rêve devenu inaccessible pour beaucoup ?

Un phénomène inhabituel en période de crise

En temps normal, les banques seraient plus enclines à prêter aux ménages aisés, notamment lorsqu'ils disposent d'un apport personnel important. Or, la crise actuelle semble avoir bouleversé cette logique. Ainsi, on observe un phénomène inhabituel : des particuliers qui achètent un bien immobilier sans recourir au crédit, soit parce qu'ils ont réussi à vendre leur ancien logement, soit parce qu'ils disposent d'économies suffisantes pour financer leur achat.

  • Des ménages aisés qui peinent à emprunter
  • Des critères d'octroi de crédit défavorables aux seniors
  • Un marché immobilier bouleversé par la crise
  • Un phénomène d'achat sans crédit en augmentation

Quelles solutions pour les seniors ?

Face à ces difficultés, les seniors désireux d'acheter un logement doivent redoubler d'efforts et de stratégie pour convaincre les banques de leur accorder un crédit. Parmi les solutions envisageables :

  • Négocier avec sa : en faisant valoir ses atouts financiers (revenus locatifs, placements, etc.) et en mettant en concurrence plusieurs établissements bancaires.
  • Faire appel à un courtier : ce professionnel peut aider à monter un dossier solide et à trouver l'établissement bancaire le plus enclin à octroyer le prêt ;
  • Opter pour une assurance emprunteur individuelle : en souscrivant une assurance spécifique auprès d'un autre organisme que la banque, il est possible de réduire les frais et de bénéficier d'une couverture plus adaptée à sa situation.

En définitive, malgré les obstacles, il est important de ne pas se décourager et de rester proactifs dans ses démarches pour obtenir un crédit. En effet, votre expérience ainsi que votre patrimoine peuvent constituer des atouts non négligeables aux yeux des banques.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.