Épargne : Plus d’1 Français sur 2 compte sur l’état pour sa retraite et c’est un choix très risqué !

Face à l'incertitude liée à la réforme des retraites, de nombreux Français cherchent des solutions pour garantir une pension suffisante lors de leur retraite. Selon certaines études, près d'un Français sur deux serait prêt à compter sur ses propres économies pour assurer sa retraite.

Plusieurs placements financiers sont envisagés par les épargnants pour se constituer un capital sécurisé et rentable. Voici les placements que les Français, qui ne compte pas sur l'état.

Des solutions d'épargne variées pour préparer sa retraite

Plusieurs produits d'épargne sont disponibles pour permettre aux Français de préparer au mieux leur retraite :

  • Le Plan d'Epargne Retraite (PER) : produit phare de la loi Pacte, il a séduit plus de sept millions de souscripteurs pour un encours global de 80 milliards d' en quatre ans.
  • L'assurance-vie : un placement privilégié par de nombreux épargnants pour sa fiscalité avantageuse et son potentiel de rendement.
  • Les livrets d'épargne réglementés (Livret A, Livret Jeune, LEP) : des solutions intéressantes pour une épargne disponible rapidement et sans risque.
  • L'investissement  : un choix sûr pour se constituer un patrimoine et préparer sa retraite.

Il est donc essentiel de diversifier ses placements pour optimiser la rentabilité de son épargne et se garantir une retraite sereine.

Le Plan d'Epargne Retraite (PER) : un produit plébiscité par les Français

Le PER connaît un succès croissant auprès des épargnants depuis sa création. Il offre plusieurs avantages :

  • Une fiscalité avantageuse : les versements sont déductibles du revenu imposable, et les gains ne sont imposables qu'à la sortie en rente ou en capital.
  • Des choix de variés : les souscripteurs peuvent opter pour une gestion pilotée ou libre, selon leur profil d'investisseur et leurs objectifs.
  • La possibilité de transmettre son épargne à ses héritiers : le PER permet de désigner des bénéficiaires en cas de décès du titulaire du plan.
Lire aussi  LEP : Une très mauvaise nouvelle vient de tomber, le taux du livret d'épargne populaire pourrait chuter d'ici à 2024 !

Cependant, il convient de comparer les offres du marché et d'être attentif aux frais éventuels (frais de versement, de gestion, etc.).

L'assurance-vie : un placement sûr et rentable

L'assurance-vie reste un choix privilégié par les Français pour se constituer une épargne à long terme. Ses atouts :

  • Un rendement potentiellement attractif : les fonds en euros offrent une rémunération garantie, tandis que les unités de compte permettent d'accéder à des placements plus dynamiques et rentables.
  • Une fiscalité avantageuse : après 8 ans de détention, les intérêts sont exonérés d'impôt sur le revenu dans certaines limites et soumis aux prélèvements sociaux.
  • La possibilité de réaliser des rachats partiels ou totaux : l'épargnant peut récupérer une partie ou la totalité de son capital en cas de besoin.

Il est recommandé de comparer les contrats d'assurance-vie et de privilégier les offres en ligne moins coûteuses et plus transparentes.

L'épargne réglementée pour sécuriser ses économies

Les livrets d'épargne réglementés constituent un bon choix pour mettre de côté une partie de ses revenus sans prendre de risque :

  • Le Livret A : accessible à tous, il offre une rémunération de 0,5% nette d'impôts et de prélèvements sociaux.
  • Le Livret Jeune : réservé aux jeunes de 12 à 25 ans, il propose un taux de rendement minimum de 1,75% net d'impôts et de prélèvements sociaux.
  • Le Livret d'Epargne Populaire (LEP) : destiné aux personnes aux revenus modestes, il affiche un taux de rémunération de 1% net d'impôts et de prélèvements sociaux.

Il est conseillé aux jeunes actifs de privilégier le Livret Jeune avant le Livret A pour profiter d'une meilleure rémunération.

Lire aussi  Le gouvernement va verser une prime "pouvoir d'achat" de 800€ ! Êtes-vous concernés ?

L'investissement immobilier : un choix judicieux pour préparer sa retraite

Enfin, l'investissement immobilier représente une solution intéressante pour se constituer un patrimoine et générer des revenus complémentaires à la retraite :

  • L'achat de sa résidence principale : un premier pas vers la constitution d'un patrimoine immobilier.
  • L'investissement locatif : louer un bien immobilier permet de percevoir des loyers réguliers qui viendront s'ajouter à la pension de retraite.
  • Les dispositifs fiscaux incitatifs : certaines mesures, comme la loi Pinel ou le dispositif Denormandie, encouragent l'investissement immobilier en offrant des réductions d'impôts intéressantes.

Pour optimiser son investissement, il est important de veiller à la rentabilité du projet, à la qualité du bien et à l'emplacement de celui-ci.

Face à la nécessité de préparer leur retraite, les Français sont nombreux à opter pour des solutions d'épargne diversifiées. Qu'il s'agisse du PER, de l'assurance-vie, des livrets d'épargne réglementés ou de l'investissement immobilier, il est essentiel de comparer les offres et d'adapter ses placements à sa situation personnelle et à ses objectifs.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.