La gendarmerie de Seine-et-Marne mets en garde contre cette arnaque aux faux PV qui peut vider votre compte en banque !

gendarmerie-arnaque-faux-pv

Les arnaques en France ne cessent d'augmenter, et les malfaiteurs rivalisent d'ingéniosité pour extorquer de l' aux honnêtes gens. Parmi ces arnaques, l'une d'entre elles fait particulièrement parler d'elle ces derniers temps : l' aux faux PV. Dans cet article, nous vous expliquons comment cette arnaque fonctionne et comment éviter d'en être victime.

Mode opératoire des escrocs

Les escrocs à l'origine de cette arnaque se font passer pour des agents de la ou de la gendarmerie. Ils déposent de fausses contraventions sur les pare-brise des voitures mal garées ou les glissent dans les boîtes aux lettres. Ces faux PV semblent tout à fait réalistes au premier abord, avec des logos officiels, un numéro de dossier et une somme à payer en guise d'amende. Les victimes, pensant recevoir un véritable procès-verbal, sont alors incitées à régler l'amende rapidement.

Méthodes de paiement frauduleuses

C'est là que le piège se referme : les escrocs invitent les victimes à payer l'amende sur un site internet frauduleux. Ce site imite parfaitement celui de l'administration française, mais il s'agit en réalité d'une plateforme conçue pour récupérer les coordonnées bancaires des victimes. Une fois celles-ci récupérées, les escrocs peuvent alors vider les comptes de leurs proies en toute impunité.

Lire aussi  Attention à cette arnaque aux faux policiers qui pourrait vider votre compte bancaire très rapidement !

Comment éviter cette arnaque ?

Pour ne pas tomber dans le piège de ces malfaiteurs, plusieurs précautions sont à prendre :

  • Vérifiez l'authenticité du PV : assurez-vous que le logo de la police ou de la gendarmerie est bien présent sur le document, ainsi que le numéro d'immatriculation de votre véhicule et la date de l'infraction.
  • Faites attention au site internet : avant de procéder au paiement de l'amende, vérifiez que vous êtes bien sur le site officiel de l'administration française. L'adresse dans la barre de recherche pour payer son amende doit être https://www.antai.gouv.fr/.
  • Contactez les forces de l'ordre : si vous avez le moindre doute quant à l'authenticité du PV, n'hésitez pas à contacter la police ou la gendarmerie pour obtenir des informations supplémentaires.

Pour vérifier si un site est fiable, la DGCCRF nous dit :

Pour être sûr que le site sur lequel vous souhaitez acheter un produit est fiable, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) recommande « d'entrer le nom du site ou du produit sur un moteur de recherche, éventuellement associé avec le terme arnaque ».

DGCCRF

Pour ma part, j'irais un peu plus loin en vous conseillant de taper lettre par lettre dans la barre de recherche l'adresse exacte de antai.gouv.fr et d'y marquer votre numéro de dossier, s'il n'existe pas, vous avez failli être arnaqués.

Signalez les arnaques

Si vous pensez avoir été victime de cette arnaque aux faux PV, il est important de le signaler aux autorités compétentes. Pour cela, vous pouvez :

  • Porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie.
  • Signaler l'arnaque sur la plateforme PHAROS (ne s'applique qu'aux arnaques en ligne), qui centralise les signalements de contenus illicites sur internet.
  • Prévenir votre banque pour faire opposition à d'éventuels prélèvements frauduleux.
Lire aussi  Il déménage au Maroc avec l'argent des allocations, un homme condamné à rembourser 28 892€ à la CAF

Restez vigilant face aux autres arnaques

Les escrocs ne manquent pas d'imagination pour mettre en place des arnaques toujours plus élaborées. Parmi les autres arnaques fréquemment rencontrées, on peut citer :

  • L'hameçonnage (ou phishing) : les malfaiteurs envoient des courriels ou des SMS se faisant passer pour des organismes officiels (banques, impôts, etc.) et incitent les victimes à communiquer leurs données personnelles et bancaires.
  • L'arnaque au président : les escrocs se font passer pour un dirigeant d'entreprise et demandent à un employé de procéder à un virement urgent sur un compte étranger.
  • Les faux ordres de virement : les malfaiteurs interceptent un courriel entre deux entreprises et modifient les coordonnées bancaires du bénéficiaire pour détourner l'argent vers un autre compte.

En conclusion, il est essentiel de rester vigilant face aux différentes arnaques qui sévissent actuellement en France. Pour éviter de tomber dans leur piège, n'oubliez pas de vérifier l'authenticité des documents et des sites internet que vous consultez, et n'hésitez pas à contacter les autorités compétentes en cas de doute.

Philippe-dufrez
Philippe Durez etait dans une autre vie un professionnel du marketing basé en France. Il est actuellement directeur de la rédaction, dans le webzine La Semaine de Castres.