Le bonus de réparation va être élargi à 24 nouveaux produits, voici lesquels

L'année 2024 marque un tournant majeur dans le domaine de la réparation des appareils électroménagers et électroniques avec l'introduction d'un bonus de réparation étendu à 24 nouveaux produits. Cette mesure, qui s'inscrit dans une volonté de favoriser la réparation plutôt que le remplacement systématique des équipements défectueux, a été annoncée par le gouvernement pour faciliter l'accès aux services de réparation. Dans cet article, nous allons vous présenter les principales caractéristiques de ce dispositif.

Fonctionnement du bonus de réparation étendu

Une première liste de 49 produits avait déjà bénéficié de ce dispositif depuis janvier 2023. Ainsi, 24 nouveaux appareils viennent compléter cette liste depuis le début de cette année. Les montants des bonus ont également été revus à la hausse, passant de 10 à 60 euros en fonction des types de produits concernés. Il est important de noter que les seuils d'activation des bonus ont également été abaissés afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de profiter de ces aides financières. Par exemple, pour les réparations d'ordinateurs portables, le seuil minimal d'activation était auparavant fixé à 180 euros, il est désormais ramené à 150 euros.

Les nouveautés introduites en 2024

Depuis le 1er janvier 2024, plusieurs changements importants sont à noter quant à l'attribution des bonus de réparation :

  • Un bonus de 25 euros est désormais accordé directement lors du remplacement d'un écran de smartphone cassé.
  • L'augmentation de 5 euros dans le bonus de réparation a été décidée pour plus d'une vingtaine de produits.
  • Les seuils d'activation des bonus ont été abaissés.
Lire aussi  La méthode infaillible pour économiser en faisant ses courses selon l'UFC Que choisir

Les nouveaux produits concernés sont :

  • Les appareils d'entretien (aspirateurs, robots aspirateurs, nettoyeurs vapeur, etc.)
  • Les appareils de (robots cuiseurs, machines à pain, etc.)
  • Le matériel de sport (vélos, trottinettes électriques, etc.)
  • Les équipements de mobilité électrique (trottinettes électriques, scooters, etc.)
  • Le gros électroménager (lave-linge, lave-vaisselle, réfrigérateur, etc.)
  • L'image et le son (télévisions, ordinateurs, smartphones, etc.)
  • Les objets connectés (enceintes connectées, montres connectées, etc.)
  • Le téléphone mobile
  • Le bricolage et l'entretien de
  • L'informatique
  • Les instruments de musique

Le gouvernement prévoit également que la liste des produits éligibles s'élargisse chaque année jusqu'à couvrir jusqu'à 68 appareils électroménagers d'ici 2025.

La prise en charge des réparations à distance dès février 2024

En plus des mesures déjà mises en place et énoncées précédemment, il a été annoncé que les réparations à distance seraient également prises en charge par le dispositif. Ainsi, lorsque vous ferez à un service de réparation sur Internet pour faire réparer vos appareils électroniques, vous bénéficierez des mêmes avantages financiers que si vous vous rendiez dans un magasin physiquement. Cela marque une nouvelle étape dans l'accès aux services de réparation pour les consommateurs et encourage encore davantage à privilégier la réparation plutôt que le remplacement systématique de nos équipements.

Pourquoi cette extension du bonus de réparation ?

L'enjeu principal derrière cette mesure est de favoriser la réduction de la production de déchets liée à l'équipement des ménages, mais aussi de limiter notre impact environnemental global. En incitant les particuliers à faire réparer leurs appareils défectueux, on prolonge leur durée de vie et donc notre consommation responsable. Le gouvernement souhaite également encourager les professionnels à se tourner davantage vers la réparation d'appareils électroménagers et électroniques, un secteur appelé à croître dans les années à venir en raison de ces nouvelles mesures mises en place.

Lire aussi  En quoi un bon éclairage peut générer du business en plus dans votre boutique ?

Un impact durable sur l'environnement et l'économie

Comme nous le mentionnions précédemment, ce dispositif vise avant tout à réduire notre empreinte écologique. Encourager la réparation des appareils plutôt que leur remplacement limite en effet la production de déchets et favorise une économie circulaire, plus respectueuse de l'environnement. De plus, cette mesure est également bénéfique pour l'économie locale en contribuant à dynamiser le secteur de la réparation d'appareils électroménagers et électroniques. En conclusion, le bonus de réparation étendu à 24 nouveaux produits constitue une avancée significative pour favoriser une consommation plus responsable des appareils électroménagers et électroniques. Grâce à ces aides financières, il est désormais plus intéressant de faire réparer ses équipements plutôt que de les remplacer systématiquement. Prenez soin de vos équipements et participez ainsi à la protection de notre environnement.

Étudiante convaincue que sans communication le monde ne fonctionne pas, j'ai suivi un parcours de Communication et de Multimédia. Passionnée dans tous les domaines que j'exerce, je rédige pour la semaine de Castres sur plusieurs sujets.